Des individus non identifiés sont allés défricher un champ de maïs et d’acajou de plus de deux hectares dans la nuit du 03 au 04 août 2018 à Lènkêkörö Kinièba dans la préfecture de Siguiri. Ils ont complètement détruit le champ, laissant son propriétaire dans une profonde désolation, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Amara Traoré, cultivateur résidant à Lènkêkörö Kinièbaun, un district relevant de la sous-préfecture de Banko, a été très surpris quand il s’est rendu dans son champ le samedi, 04 août dernier. Il a trouvé que le champ de deux hectares et demi de maïs ainsi que sa plantation d’acajou ont été complètement rasés par des individus non identifiés.

Aujourd’hui, la victime se trouve dans une profonde désolation : « Dans du 03 au 04 août, des personnes de mauvaise foi sont venues défricher mon champ. J’avais fait deux hectares et demi de maïs, 92 plantes d’acajou et quelques orangers et manguiers. Ils ont tout coupé, j’ai tout perdu », témoigne le paysan.

Pour l’instant, les auteurs de ces dégâts ne sont pas identifiés. Mais la victime soupçonne un citoyen de la localité avec qui il se disputait la paternité du domaine en question. « Je ne connais qui a eu le courage de me causer de tels dégâts, mais je suis allé en procès avec un citoyen d’ici qui se disait aussi être le propriétaire de ce domaine, quand la justice m’a reconnu comme étant le propriétaire des lieux, il avait juré que ce champ ne me profitera jamais », explique-t-il.

Les autorités de Banko ont dépêché une équipe d’éco-gardes sur le terrain pour évaluer les dégâts et une enquête est ouverte pour tenter d’identifier les auteurs de ces actes.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin