Comme annoncé précédemment, la radio communautaire Renaissance FM, située à Koloma-marché dans la commune de Ratoma, a été attaquée dans la nuit du lundi à ce mardi, 07 août 2018 par des individus armés. Les assaillants ont emporté au moins 68 millions de francs et des ordinateurs portables, a appris un reporter de Guineematin.com qui s’est rendu sur place.

L’attaque est survenue à 4 heures du matin de ce mardi, 07 août 2018. Au moment des faits, seulement Elisabeth Théa, une technicienne de la radio était sur les lieux. « C’est aux environs de 4h du matin, alors que j’étais couchée, que j’ai brusquement entendu un bruit. Je me suis levée, je suis allée voir quoi c’était, j’ai vu trois hommes armés.

J’ai voulu me retourner pour appeler mes responsables, mais l’un d’entre eux m’a suivie, il a braqué l’arme sur moi et m’a dit que si je crie il va me tuer. Comme ça, ça a été tellement rapide, jusqu’à présent je ne sais pas comment l’expliquer. Ils étaient tous habillés en noir de telle sorte qu’on ne puisse pas reconnaître leurs visages », explique-t-elle.

Les assaillants ont, d’abord, escaladé le mur de la cour de l’immeuble abritant la radio, puis ils ont cassé le cadenas de la rentrée de la station. A l’intérieur, ils ont cassé les portes de trois bureaux dans lesquels ils se sont introduits. Selon Benjamin Guilavogui, coordinateur des ressources humaines de Renaissance FM, les attaquants ont pris environ 68 millions de francs et des ordinateurs.

« Trois bureaux ont été visités par les assaillants. Dans le premier qui est le bureau de la comptable, ils ont pris deux ordinateurs portables. Ils ont pris aussi une importante somme d’argent là-bas. Dans le deuxième bureau qui est le mien, ils ont pris un ordinateur portable et une importante somme d’argent. L’argent espèce qui est pris, on peut l’estimer à 68 millions de francs. Il y a aussi des caisses qui ont été emportées », a indiqué Benjamin Guilavogui.

Pour l’instant, les auteurs de cette attaque ne sont pas identifiés et aucune piste menant à eux n’a été trouvée. La CMIS de Bambéto qui a été saisie de l’affaire promet tout de même d’ouvrir une enquête pour tenter d’en savoir davantage sur cette affaire.

Mamadou Lâfa Sow pour Guineematin.com

Tél. : 628124362

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin