UNITÉ D’ACTION SYNDICALE

ONSLG- CGSL-UGTG –CGTG-UDTG-UNTG-CGFOG

DÉCLARATION

             Camarades Travailleuses, travailleurs et Retraités de Guinée

              Camarades

L’Unité d’Action Syndicale composée des Centrales Syndicales  ONSLG -CGSL-UGTG –CGTG-UDTG-UNTG-CGFOG :

  1. Considérant la forte dégradation des relations entre Partenaires Sociaux que sont, les Centrales syndicales Guinéennes et le Gouvernement,
  2. Considérant que la fixation des prix des produits de première nécessité et le principe de flexibilité dans la régulation du Prix du Carburant à la pompe est du ressort régalien de l’Etat ;,
  3. Considérant la complicité active de l’inter centrale dans la fixation des huit milles Francs Guinéens le litre de carburant à la pompe en 2016 à travers un protocole  qui fut dénoncé par tous les acteurs sociaux, 
  4. Considérant le Code du Travail en ses articles de 431.6 à 431. 9 ;
  5. Considérant que la crise sociale actuelle est créée et entretenue par l’inter centrale  CNTG-USTG,
  6. Considérant que la grève ne peut, en aucun cas, entraver la liberté du travail,
  7. Considérant les interférences et l’amalgame entre Politiciens, Acteurs de la société civile et Centrales syndicales CNTG-USTG- COSATREG ;

Les Centrales ONSLG -CGSL-UGTG –CGTG-UDTG-UNTG-CGFOG,  signataires de la présente déclaration :

  •  DÉSAPPROUVENT le déclenchement de cette soit disant  Grève générale et illimitée,
  •  CONDAMNENT l’occupation, la fermeture de Gares routières de Conakry et celles de l’intérieures et l’érection de barrages routiers par des syndicalistes, provoquant ainsi une surenchère tarifaire,  préjudiciables aux Travailleurs et leurs Familles, en cette période de grandes vacances scolaires et administratives ;
  • FUSTIGENT, le comportement démagogique et irresponsable de certains leaders d’opinions,
  • LANCENT un appel à toutes les Organisations Sociales éprises de paix et justice à un sursaut citoyen pour permettre à tous les Travailleurs d’exercer leur droit de Travail  dans une quiétude totale ;
  • RAPPELLENT  que le dialogue social  entre partenaires se doit inclusif et participatif  de tous les  acteurs du tripartisme en vue d’une résolution efficace de la  demande sociale ;
  • EXIGENT du Gouvernement la prise en compte, de manière responsable,  des droits et opinions des 12 Organisations Syndicales Guinéennes, sans aucune discrimination, afin de nettoyer la complicité active de l’ancien Ministre de l’Emploi et du Travail ;
  • DEMANDENT à l’Inspection Générale du Travail de constater purement et simplement l’échec des Négociations avec l’inter centrale CNTG-USTG et la COSATREG,
  • ENCOURAGENT l’Etat, sous assistance technique du Bureau International du  Travail et les leaders syndicaux  à activer la refondation du syndicalisme en guinée que nous avons tant réclamé,
  • DÉPOSERONT un mémorandum auprès du Gouvernement et  dans un bref délai, comportant  un ensemble de mesures d’accompagnement, concrètes, argumentées et chiffrées pour les Travailleurs et les  populations vivant en Guinée.
  • Unis nous vaincrons
  • Vive la Solidarité Syndicale

Ampliation 

  • PRIMATURE GUINEE.

METFPET/MFPREMA

  • ACTRAV/GENÈVE
  • BIT/DAKAR
  • CSI/AFRIQUE
  • CSI/BRUXELLES

Fait à Conakry, le 09 Août 2018

             L’Unité d’Action Syndicale

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin