Les jeunes de la préfecture de Kouroussa sont en colère et le font savoir depuis hier mercredi. Le non respect des promesses par le président Alpha Condé est à la base de cette protestations qui perturbe la circulation sur la route nationale Conakry-Kouroussa-Kankan, rapporte Guineematin.com à travers son correspondant dans la région.

Après Mandiana et Kérouané, les jeunes d’une autre préfecture de la Haute Guinée sont dans la rue pour protester contre le manque d’infrastructures et les fausses promesses du Président Alpha Condé. C’est des centaines de jeunes qui réclament ainsi l’amélioration de leurs conditions de vie, l’employabilité des jeunes, le bitumage des voiries urbaines. Ils disent également ne plus reconnaitre les deux députés de Kouroussa.

Très tôt le matin, ils ont érigé des barricades sur la route nationale Kouroussa-Conakry et Kouroussa-Kankan. Une situation qui provoque la paralysie de la circulation avec une centaine de véhicules stationnée de part et d’autre de la ville et qui empêche les citoyens de rallier Conakry, Kankan voire Bamako.

Selon Ibrahima Kalil Keïta, porte-parole des manifestants, joint au téléphone par notre reporter, leur démarche vise à attirer l’attention du président de la République, le professeur Alpha Condé. « Nous ne reconnaissons plus les autorités administratives, les deux présidents chargés de la jeunesse du RPG-Arc-en-ciel, nous ne reconnaissons plus nos deux députés. Ensuite, nous sommes là pour attirer l’attention du Président sur Kouroussa, parce que nous n’avons pas de route, de pas terrain de football, pas de grand marché, ni d’électricité. La jeunesse souffre du manque d’emploi. La capacité de la société qui est là n’est pas renforcée. Nous avons un site minier à Kinièro, il n’y a pas d’école primaire là-bas. Donc, vu tout ce que nos grands parents ont fait pour qu’Alpha Condé soit président et voir la ville de Kouroussa dans cet état n’est pas possible », a lancé le jeune homme.

Pour sa part, le citoyen Michel Yaradouno, également joint au téléphone, se dit déçu des promesses du président qui n’ont jamais vu le jour. « Sur les banderoles des manifestants on peut lire Kouroussa a tout donné, Kouroussa souffre de tout, Kouroussa n’a pas été comme Yamoussoukro. En 1993, quand Alpha Condé était venu ici à Kouroussa, il avait dit qu’il ferait de Kouroussa le futur Yamoussoukro de la Guinée. De sa prise du pouvoir de 2010 à nous jours, Kouroussa n’a pas changé d’image. Donc, les boutiques sont fermées et l’administration est paralysée », a fait savoir notre interlocuteur.

Il faut rappeler que toutes nos tentatives pour joindre les autorités de Kouroussa sont restées vaines, notamment le secrétaire général de la commune urbaine.

De, Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tél. (00224) 620 95 40 47

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin