BantamaLe ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique, Sanoussy Bantama Sow reste préoccupé par les conditions dans lesquelles se trouvent actuellement les sports guinéens dont les pratiquants sont confrontés à des difficultés liées à l’insuffisance d’infrastructures sportives, a appris Guineematin.com d’une source officielle.

S’exprimant sur la situation actuelle du sport guinéen, le ministre de tutelle, Sanoussy Bantama Sow a regretté le fait que depuis l’indépendance en 1958 la République de Guinée n’a qu’un seul stade et un seul palais des sports.

« Tous les jours on bricole. On joue très tôt les matchs au stade maintenant, parce que les lumières ne répondent plus. Le fait qu’on n’a été incapable de terminer les travaux du stade de Nongo est une honte nationale » a regretté le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique.

Ce problème d’infrastructures sportives constitue désormais un défi majeur pour Sanoussy Bantama Sow. A l’en croire « c’est maintenant ou jamais » de faire en sorte que dans les quatre régions de Guinée des infrastructures soient réalisées pour chaque discipline sportive. Car, dit-il, « ce n’est pas possible d’avoir des performances sans infrastructures.»

Dans sa nouvelle vision, Sanoussy Bantama Sow veut faire en sorte que les jeunes quittent les rues et pratiquer toutes les autres disciplines sportives : « pas le football seulement», a-t-il indiqué.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin