Le TPI de Dixinn a condamné hier, lundi 13 août 2018, Boubacar Barry, menuisier de profession, pour coups et blessures volontaires à l’encontre de sa belle-sœur Aissata Kanté. Cette dernière a perdu sa grossesse de 5 mois à la suite d’une bagarre avec le jeune frère de son mari. Le jeune homme a écopé de trois ans d’emprisonnement et au payement de 15 millions de francs guinéens, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

C’est en juillet dernier, qu’une bagarre a éclaté entre Boubacar Barry, menuisier, et Aissata Kanté, l’épouse de son frère à Nongo dans la commune de Ratoma. La femme a perdu sa grossesse de 5 mois suite à cette bagarre. Elle a porté plainte pour coups et volontaires, et les deux ont comparu ce lundi devant le tribunal correctionnel de Dixinn.

A la barre, la plaignante a raconté que c’est la troisième qu’elle est victime d’agression physique de la part de jeune frère de son mari. Mais, ajoute-t-elle, « cette fois-ci, il s’est bagarré avec moi pendant que j’étais en état de grossesse de 5 mois. A l’issue de cette bagarre j’ai perdu ma grossesse. Le médecin m’a dit que je devais avoir des jumeaux mais la grossesse est interrompue suite à cette bagarre. Il m’a prescrit une ordonnance et mon mari a payé les médicaments. Le médecin m’a dit d’aller chaque deux semaines pour faire la visite. Actuellement, je suis en état de convalescence ».

Aissata Kanté est revenue aussi sur les causes de cette bagarre qui lui a coûté sa grossesse : « Il a enlevé une feuille de tôle là où mon enfant avait confectionné une baraque pour élever des oiseaux. Je lui ai dit de la remplacer ne serait-ce que par une feuille ancienne parce que nous sommes en saison pluvieuse. Il a refusé. Pire, il est venu en proférant des injures à mon égard. C’est ainsi qu’on s’est bagarré et j’ai perdu ma grossesse. C’est pourquoi, je réclame 20 millions de francs guinéens pour les préjudices que j’ai subis », a-t-elle dit devant le tribunal.

De son côté, le prévenu n’a pas nié les faits de bagarre articulés contre lui. Il soutient cependant, que c’est la dame qui est allée l’agresser devant sa porte. « C’est ainsi qu’on s’est bagarré. Mais je ne savais pas qu’elle était en état de famille », a déclaré Boubacar Barry.

Mais ces explications n’ont pas réussi à convaincre le tribunal de l’innocence du prévenu. Le procureur, Alsény Bah, a demandé au tribunal de le retenir dans les liens de la culpabilité des faits de coups et blessures en le condamnant à 5 ans d’emprisonnement.

La juridiction a reconnu le jeune homme coupable des faits qui lui sont reprochés et l’a condamné à 3 ans d’emprisonnement, et au payement de 15 millions de francs guinéens à titre de réparation des préjudices qu’il a fait subir à l’épouse de son frère.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin