La mairie de N’zérékoré a procédé, hier lundi 13 août 2018, au lancement officiel du projet d’assainissement de la rivière Tile. Financés par le PNUD, ces travaux visent essentiellement à lutter contre les inondations provoquées par la crue de cette rivière, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

L’année dernière, la crue de la rivière Tile a provoqué des inondations qui ont été lourdes de conséquences pour plusieurs citoyens qui habitent dans les environs. Beaucoup avaient connu d’importants dégâts dans leurs concessions et d’autres ont perdu leurs cultures. C’est pour éviter donc une telle situation cette année, que la mairie de N’zérékoré a initié un projet d’assainissement de cette rivière afin d’empêcher de nouvelles inondations.

« Ce qui nous a motivé, C’est les effets négatifs qu’on avait enregistrés l’année dernière dans la nuit du 03 au 04 juin 2017. Il y avait eu alors beaucoup de victimes. Des bâtiments qui se sont écroulés, des activités génératrices qui ont été empêchées. Par exemple, les cultures maraîchères et d’autres cultures n’ont pas pu être effectuées. C’est ce qui nous a motivé donc à chercher un financement pour mener cette activité », a expliqué Saa Dimio Sandouno, le secrétaire général de la commune urbaine de N’zérékoré à l’occasion de la cérémonie de lancement de ce projet.

De son côté, Aimé Stéphane Mansaré, représentant du PNUD à la rencontre, a salué les efforts des autorités communales qui ont permis la naissance de ce projet d’assainissement : « Je voudrais remercier la commune à travers son secrétariat général qui a su saisir une opportunité pour demander au PNUD un appui qui est substantiel et qui aura des effets multiplicateurs sur le développement de la préfecture de N’zérékoré. Parce que vous savez que nous sommes dans la problématique de l’intégration et de la réinsertion des jeunes.

Ensuite nous sommes dans une autre problématique qui concerne comment faire pour contourner les inondations qui ont créé beaucoup de problèmes l’année dernière dont vous êtes tous témoins. Les populations de N’zérékoré ont connu beaucoup de problèmes et beaucoup de difficultés depuis l’accueil des réfugiés, Ebola, les conflits. Donc, il faut que nous fassions en sorte que les dynamiques de développement se réveillent pour que cette région qui a été la région la plus riche de la Guinée reprenne ses forces et ses dynamiques de développement », a-t-il déclaré.

Egalement présent à la rencontre, le préfet de N’zérékoré a remercié aussi les autorités communales à l’origine de ce projet. Un projet qu’Elhadj Sory Sanoh juge très important pour la ville de N’zérékoré : « Ce projet, non seulement il va éviter à tous ceux qui sont au bord de ce cour d’eau d’être victimes d’inondations et ça va permettre aux jeunes engagés dans ce projet d’assainissement de la rivière Tilé de se connaitre, de s’aimer entre eux, d’aimer leur commune, leur pays et d’avoir un peu d’argent qui va leur permettre de fermer certains trous de dépenses dans leurs familles.

Je vous conseille de ne pas accepter la manipulation, parce que beaucoup de jeunes d’aujourd’hui, à cause du manque d’emploi, sont manipulés par certaines personnes parfois auxquelles on a confiance. Mais ces personnes-là ne manipulent parfois pas dans l’intérêt général, mais dans leur propre intérêt. Et je sais bien que vous jeunes vous n’allez pas accepter qu’on vous manipule », a dit le préfet de N’zérékoré.

A noter que ce projet d’assainissement emploie 100 jeunes des quartiers riverains de la rivière Tile et il s’étendra sur 25 jours.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel: +224620166816

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin