Les conseils communaux vont être installés « dans les tout prochains jours », si l’on en croit le ministre de l’administration du territoire. Le général Boureima Condé l’a dit le mardi dernier, 14 août 2018, à l’occasion de la 25ème session du comité de suivi de l’accord politique d’octobre 2016.

D’ici là, les partis politiques s’activent dans les alliances. Le RPG Arc-en-ciel, le parti au pouvoir, a raflé 3321 conseillers sur les 7012 places, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Depuis sa victoire au second tour de la présidentielle de 2010, le RPG Arc-en-ciel continue de dominer la vie politique nationale. Au compte des élections locales du 04 février 2018, le parti au pouvoir a obtenu 3321 conseillers, soit 47,36% des suffrages exprimés. Même si le RPG n’a pas la majorité simple, ce score le place loin devant son challenger, en l’occurrence l’UFDG. Le principal parti de l’opposition se contente de 2192 conseillers avec 31,26%. L’UFR, le parti faiseur de roi, vient très loin derrière avec 495 conseillers (7,05%).

Mais, ce résultat n’est pas étonnant pour un parti qui est au pouvoir, accusé par ses adversaires politiques d’utiliser les moyens de l’Etat et l’administration pour asseoir sa domination. Les six mois écoulés entre le vote du 04 février et le 08 août, date du règlement du contentieux électoral, n’est pas étranger aux accusations de fraude à grande échelle dénoncée par l’opposition dans sa pluralité.

Le RPG Arc-en-ciel s’est incliné dans la capitale guinéenne face à l’UFDG, 57 conseillers contre 69 pour le parti de Cellou Dalein. Mais, on a assisté à une razzia du parti au pouvoir à Kankan et N’zérékoré.

Les résultats du RPG sont allés crescendo de 2010 à 2018. Au premier tour de la présidentielle de 2010, le parti du président Alpha Condé n’avait engrangé que 18% des voix. Mais, après la remontada spectaculaire au second tour, le RPG continue de s’imposer. L’on se souvient du coup K-O de 2015 qui a porté fait que le professeur Alpha Condé s’est succédé à lui-même dès le 1er tour de la présidentielle.

Toutefois, la région de Conakry ne tombe toujours pas dans l’escarcelle du RPG Arc-en-ciel. Aux législatives de 2013, sur les 5 places de députés pour la zone de Conakry, le RPG n’a rien obtenu suite à l’alliance UFR/UFDG.

Le président Alpha Condé en est conscient et n’a pas manqué de le rappeler à l’occasion de l’assemblée hebdomadaire du RPG de ce samedi 11 août.

Voici le nombre de conseillers obtenu par RPG Arc-en-ciel par région : Conakry (57 sur 193 places), Kindia (430 sur 1023), Boké (269 sur 797), Mamou (137 sur 670), Labé (204 sur 945), Faranah (450 sur 792), Kankan (1025 sur 1310), N’zérékoré (749 sur 1282).

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin