Les propos à caractère régionaliste tenus récemment par le grand imam de Kindia sur l’accord politique donnant la gestion de la mairie de Kindia à l’UFDG continuent de susciter des réactions.

Le grand imam de Labé s’est prononcé sur le sujet hier, lundi 20 août 2018. Elhadj Badrou Bah demande à son homologue de Kindia de demander pardon au peuple de Guinée, rapporte un correspondant de Guineematin.com à Labé.

La sortie de l’imam central de Kindia, Elhadj Mamoudou Camara, qui s’est prononcé en faveur de la gestion de la mairie de la ville par un fils de Kindia, ne laisse pas indifférent le grand imam et responsable des affaires religieuses de Labé. En réagissant à cette sortie ce lundi, 20 août 2018, Elhadj Mamadou Badrou Bah a regretté que de tels propos soient tenus par un leader religieux.

« S’il s’avère vrai qu’un imam a prononcé ce genres de propos, ce n’est pas normal. Même un simple citoyen ne doit pas prononcer des propos qui ont tendance à fissurer le tissu social. Aujourd’hui ce qui nous préoccupe le plus, c’est comment bâtir une Guinée unie où il fait bon vivre. Si nous gâtons actuellement ce pays, c’est les générations à venir qui vont en souffrir.

Et Dieu a dit ceci dans le saint coran : je vous ai créés et vous ai différenciés à travers la couleur de votre peau, les noms de vos familles, mais tout cela c’est pour que vous vous connaissez entre vous et vous vous aimez, ce n’est pas pour que vous vous haïssez », a dit l’imam de la grande mosquée de Karamoko Alpha Mo Labé.

Elhadj Mamadou Badrou Bah demande à son homologue de Kindia de demander pardon au peuple de Guinée : « S’il a effectivement tenu ces propos, il doit demander pardon aux guinéens. Il ne doit pas avoir la gêne de demander pardon ». Quant aux autres imams de la Guinée, Elhadj Badrou Bah les exhorte à plus de responsabilités dans leurs discours.

Depuis Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guinéematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin