Fichier électoral : pourquoi revenir sur celui de 2010 ?

Mamadou Barry

Par Mamadou Barry de l’UFDG : Comme nous le savons tous, le fondement d’une élection et d’une victoire électorale se situe en la fiabilité de son fichier électoral. Depuis plusieurs années maintenant, l’opposition républicaine réclame haut et fort dans toutes ses revendications, la révision de ce fichier.

Après Huit (8) longues années de combat, l’opposition « obtient » enfin l’audit de ce fameux fichier électoral qui fait l’objet de toute la méfiance du monde de la part de tous les acteurs politique du pays, à part bien entendu, le camp présidentiel.

Il plaît de faire un petit rappel historique de la situation de ce fichier acte après acte :

Acte 1er :

Lors de la Transition, une structure française du nom de SAGEM fabrique un fichier propre, dans les règles de l’art qui servira à la transparence du premier tour de la présidentielle de 2010 qui donnera les résultats suivants :

UFDG RPG UFR
Résultats en Guinée 43,69% 18,25% 13,06%
Résultats à l’Etranger 73,61%    

Plus de Quatre (4) mois ont été nécessaires à Alpha CONDE et son Clan pour se donner un seul et unique objectif, celui de tripatouiller ce fichier de la SAGEM, pour se donner non seulement les moyens de gagner le second tour avec un fichier tailler sur mesure, mais aussi et surtout, assurer au RPG la victoire à toutes les élections qui vont suivre.

L’objectif était alors, au lendemain de cette victoire plus que bizarre, d’exiger le transfert des données de SAGEM au couple Waymark/Sabary Technologie pour « jouer » avec ce fichier comme bon leur a semblé avec à chaque occasion, des rajouts par ci et des suppressions par là. Des doublons, des enrôlements de mineurs. La biométrie devient numérique à certains endroit et alpha numérique à d’autres endroits.

Acte 2 :

Le mot d’ordre était clair, faire en sorte que l’électorat susceptible d’être proche de l’UFDG, soit la cible d’une réduction d’effectif pour répondre à cette exigence du pouvoir de ramener désormais le score de Cellou Dalein DIALLO à un niveau suffisamment bas pour ne pas prétendre à une majorité, voire même être qualifier pour un éventuel second tour en Guinée.

La mission est alors simple et qui se résume à comment réduire les effectif au niveau de l’électorat de l’UFDG, afin de construire un fichier électoral taillé sur mesure. Pour ce faire, il est important de commencer par les missions diplomatiques où Cellou Dalein obtient près de Trois électeurs sur Quatre.

Voyons cet échantillon de trois pays de la sous région dont les inscrits et les votants varient de 2010 à 2013 lors des législatives de manières ridicules et inacceptables :

    2010     2013  
  Electeurs   Electeurs Electeurs   Electeurs
Pays Inscrits   Votants Inscrits   Votants
Côte d’Ivoire     23 877     18 029       19 246       10 718
Guinée Bissau       8 910       6 944        3 717        1 966
Sénégal     22 774     15 338       20 113        5 936

De manière inexpliquée, nous avons une baisse du nombre d’inscrits pour ces trois pays entre 2010 et 2013 de 19%, pour la Côte d’Ivoire, 58% pour la Guinée Bissau et 12% pour le Sénégal. Une baisse, alors qu’on devrait avoir logiquement et sensiblement une hausse entre 2010 et 2013. Au moment où on parle de pas moins de 2 Millions de nos compatriotes qui vivent au Sénégal, à peine 20 Milles sont inscrits sur une liste électorale.

Acte 3 :

Le moins que l’on puisse dire dans cette volonté de tripatouillage de ce fichier, est que les chiffres sont têtus. En effet, comme par hasard, les chiffres de l’UFDG tournent autour de 30% comme si le Marabout de Alpha CONDE lui a dit qu’à chaque fois que l’UFDG a 30%, la victoire du RPG est assurée.

Non, moi je dirais plus tôt que le fichier électoral est désormais callé comme cela a été décidé par Alpha CONDE depuis le départ, c’est-à-dire donner ce chiffre à l’UFDG pour toutes les élections à venir. Voyons un peu cette drôle de coïncidence dans les chiffres de l’UFDG à chaque élection :

Les Législatives de 2013 :

UFDG RPG UFR
Nombre de Députés 37 53 10
  30% 46% 7%

La Présidentielle de 2015 :

UFDG RPG UFR
Résultats Définitifs 31,44% 57,85% 6,01%

Les Communales de 2018 :

UFDG RPG UFR
Conseillers Obtenus 2190 3327 465
31% 47% 7%

Voilà le constat sur la nature de ce fichier qui fait actuellement l’objet d’un audit. A défaut de jeter ce fichier à la poubelle et reprendre une nouvelle procédure d’enregistrement des électeurs sur une base plus propre, il faudrait OBLIGATOIREMENT revenir au fichier initial du premier tour de la Présidentielle de 2010. Il y a fort à parier qu’une copie de la base de données soit encore avec la société SAGEM. Il est vrai qu’une copie avait été officiellement remise à l’Etat Guinéen lors du transfert des données à Waymark/Sabary Technologie.

Il faut rappeler aussi à l’opposition guinéenne que l’audit n’a pas vocation à régler le problème du fichier, mais simplement et uniquement à faire l’état des lieux. En conséquences, il sera question d’être suffisamment vigilent pour s’assurer non seulement de la faisabilité des recommandations, mais aussi et surtout, l’amorce d’un processus de correction dans les meilleurs délais.

Il n’est pas nécessaire de rappeler à l’opinion qu’il n’y a pas eu d’enrôlement des électeurs depuis 2015, alors que la loi exige une révision chaque année de ce fichier dans le but de tenir compte de nouveaux électeurs, des départs pour cause de décès et des changements de domicile. En d’autres termes, le fichier électoral doit évoluer exactement comme les données démographiques.

Pour les missions diplomatiques, la CENI de l’époque avait décide de ne s’occuper que de 17 pays, le combat de nos jours pour l’opposition républicaine, est d’exiger et surtout de s’assurer que partout il y a une représentation diplomatique guinéenne, un processus de recensement devrait y voir le jour pour une réelle participation de nos compatriotes dans le choix des dirigeant lors d’élections dites nationales.

Attention, Attention, Attention !!!! Alpha CONDE détourne encore tous les regards vers les alliances et l’installation des exécutifs des Conseils Communaux, afin que tout le monde oublie ce qui se passe au niveau de ce fichier électoral qui constitue encore une fois, la clé de toute élection !

Conakry, le Jeudi 23 Août 2018

Mamadou BARRY,

Analyste Financier, +224 628-28-09-09, [email protected]

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS