Sékou Koundouno : les propos de l’imam de Kindia « ont été avérés ethnocentristes »

Elhadj Mamoudou Camara, imam de Kindia risque-t-il d’être poursuivi par le Balai Citoyen de Sékou Koundouno ? « La paix et la quiétude n’ont pas de prix. La Guinée est une nation. Nous avons fait des comparaisons, tous les audio sont authentiques. Les propos ont été avérés ethnocentristes. En toute honnêteté, quand quelqu’un dit que les uns sont plus dignes que les autres en Guinée, même si il est le grand imam de la mosquée de Djeddah, il doit en payer les frais ».

Après avoir engagé une procédure judiciaire contre Dr Ousmane Kaba pour propos ethnocentristes et régionalistes, la Cellule Balai Citoyen maintient la pression. Cette organisation de la société civile, dont le leader est visé à son tour par une plainte de Dr Kaba, a conféré avec les médias ce jeudi, 23 août 2018. La démarche visait à faire l’état des lieux sur cette question tout en se prononçant sur d’autres propos jugés ethnocentristes, tenus par l’imam de Kindia, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Après la plainte portée contre lui pour des propos jugés ethnocentristes, Dr Ousmane Kaba, président du PADES (Parti des Démocrates pour l’Espoir), a parlé d’intoxication et de modification de ses propos. A son tour, le député a menacé de traduire en justice ceux qui le poursuivent.

Au cours de la conférence de presse de ce jeudi, Sékou Koundouno, premier responsable de cette structure, a apporté des précisions. « En début de semaine, au niveau du Balai Citoyen, nous avons été alerté, par les responsables de la cellule de veille citoyenne média et réseaux sociaux, qu’un point de presse a été animé par les avocats du PADES et Monsieur Ousmane KABA. Nous nous sommes dit que nous nous réjouissons, qu’on se félicite de cette démarche qui permettra une fois de plus, dans ce pays, de dire le droit et de rendre plus facile la levée de son immunité parlementaire ».

Pour l’administrateur général du Balai Citoyen, Dr Kaba et son groupe peuvent bien parler de « diffusion de fausses information, diffamation, falsification, intox, information tronquée, dénonciation calomnieuse ». Mais, ajoute Sékou Koundouno, « les faits parlent d’eux même. Nous avons l’élément qui a été publié sur le site du PADES, pour le site libreopinion.com, nous avons aussi l’élément du Balai Citoyen. Sur la base de ces trois éléments, le souhait a été pris de prendre un expert indépendant de nous identifier où se trouve les couacs. Notre démarche républicaine, ne souffre d’aucune manipulation et ne pourrait être un règlement de comptes contre un citoyen dans ce pays. Mais notre seul souci est de maintenir la quiétude en jouant exclusivement notre rôle de veille d’alerte, d’interpellation, et d’alternative de propositions citoyens ».

Pour ce qui est des propos ethnocentristes qui auraient été tenus par Elhadj Mamoudou Camara, imam de Kindia, Sékou Koundouno s’est dit déçu tout en précisant que le mis en cause va répondre. « Nous suivons ce dossier de près. Les religieux, les hommes politiques, les citoyens, les communicants, personne ne sera épargné, tant que le balai citoyen va exister sur le territoire guinéen. La paix et la quiétude n’ont pas de prix. La Guinée est une nation. Nous avons fait des comparaisons, tous les audio sont authentiques. Les propos ont été avérés ethnocentristes. En toute honnêteté, quand quelqu’un dit que les uns sont plus dignes que les autres en Guinée, même si il est le grand imam de la mosquée de Djeddah, il doit en payer les frais ».

Mohamed DORE pour Guineematin.com

Tél: 622 07 93 59

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS