Quitter Kankan pour se rendre à Kérouané, est tout sauf facile. Outre la dégradation de la route qui est quasiment impraticable en cette saison pluvieuse, les usagers disent être confrontés à des arnaques des gendarmes stationnés sur place, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Kankan-Kérouané, c’est une distance de 142 kilomètres. Ce n’est donc pas aussi distant à priori pour retarder quelqu’un qui se déplace en voiture. Mais à l’heure actuelle, la réalité est toute autre. Il faut plusieurs heures pour parcourir cette distance même étant en voiture. Mais pour les usagers de cette route, cette situation n’est pas un fait nouveau. C’est une réalité à laquelle ils sont habitués en saisons hivernales. Ce qui les préoccupe surtout, ce sont les agissements des gendarmes postés sur les lieux.

Plusieurs citoyens accusent les agents de sécurité basés à Sirasédou, district situé à un peu plus de 13 km de Kankan, d’arnaquer les usagers de la route. C’est le cas de Lasso Condé qui a accepté de témoigner au micro de Guineematin : « Ces gendarmes là nous rendent la vie très difficile ici, l’état de la route est mauvais et eux aussi viennent compliquer davantage la situation aux usagers.

Après Tintin Oulén, il y a un autre groupe de gendarmes qui est stationné là-bas, ils ne nous demandent pas un seul papier, ils en demandent beaucoup, celui qui n’en a pas un seul, paye 240 000. Et même si tu as tes papiers, ils vont en demander d’autres, juste pour que tu payes 100 000 GNF au moins. Moi j’ai la facture de ma moto, je leur ai montré ça, mais ils m’ont dit de payer de l’argent pour pouvoir passer », nous a confié ce citoyen.

Une version confirmée par d’autres usagers de cette route qui se plaignent de l’attitude de ces gendarmes et qui interpellent les autorités du pays sur cette situation. Quant aux agents de sécurité pointés du doigt, ils n’ont pas voulu réagir à ces accusations devant notre micro.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tel : (00224) 620 95 40 47

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin