La Maison des Jeunes de Tougué, dans la Région Administrative de Labé, en Moyenne Guinée a abrite depuis hier, samedi 25 août 2018, le forum international pour le développement socio-économique de la préfecture sur initiative des enfants du terroir vivant aux Etats-Unis d’Amérique, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Ce cadre de concertation, premier du genre, regroupe autour des autorités locales et des services déconcentrés de l’Etat, l’ensemble des associations des ressortissants de la préfecture de Tougué, installées dans toutes les préfectures de la Guinée, en Afrique, en Amérique, en Asie et en Europe, pour environs 500 participants.

L’initiative vise à mobiliser et à fédérer les efforts de tous les acteurs socio-économiques, de l’intérieur et de l’extérieur par la mise en place d’une coordination internationale en vue de faire émerger une dynamique pour le développement de la préfecture.

« L’implication coordonnée de tous les ressortissants s’avère indispensable pour amorcer et impulser un mouvement solide qui permettra de fédérer les forces et de mobiliser les ressources pour le développement de notre préfecture qui, malgré les immenses potentialités minières, agropastorales, hydroélectriques et humaines, rencontre des obstacles qui freinent son développement social, économique et environnemental depuis très longtemps » a expliqué le président de l’Association pour le Développement de la Préfecture de Tougué (ADPT), Elhadj Diouldé Djambéssé Baldé.

Depuis deux jours donc, les fils de Tougué, ressortissants et résidents échangent avec les autorités locales et les services déconcentrés de l’Etat, autour des principaux freins au développement local et envisagé des mesures qui permettent de lever les obstacles identifiés.

L’évènement était rehaussé de la présence de certains partenaires au développement, comme celui de l’OMS, qui était représenté au forum de Tougué par Dr Cheick Tidjane Sidibé.

Visiblement satisfait de la qualité de la mobilisation, le gouverneur de la Région Administrative de Labé, Sadou Keïta a qualifié ce forum d’initiative déjà réussie.

S’exprimant en langue du terroir, le doyen des ressortissants de Tougué, Elhadj Ousmane Fatako Baldé et le porte-parole des associations des ressortissants à l’étranger, Mamadou Alpha Baldé ont tour à tour insisté sur le caractère apolitique de ce cadre de concertation.

C’est pourquoi, les travaux de groupes assortis de plénières portent essentiellement sur la problématique de l’éducation, les enjeux de l’agriculture, les perspectives de l’élevage et la protection de l’environnement ; les opportunités de la santé communautaire, la place de la diaspora dans la lutte contre l’immigration clandestine, ainsi que l’aménagement physique des espaces dans les villages et centres urbains.

Depuis Tougué, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin