Le ministère de la jeunesse et de l’emploi des jeunes en partenariat avec l’UNFPA (Fonds des Nations Unies pour la Population), a clôturé ce jeudi 30 août 2018 les activités commémoratives de la journée internationale de la jeunesse.

L’évènement qui a regroupé plusieurs jeunes de la capitale à la Bluezone de Kaloum, a été présidé par le chef du département de la jeunesse Mouctar Diallo, accompagné de son homologue de la culture, des sports et du patrimoine historique, Sanoussy Bantama Sow, rapporte un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Le ministre Mouctar Diallo

En souhaitant bonne fête aux jeunes de Guinée et ceux du monde, le ministre Mouctar Diallo a rappelé que la journée internationale de la jeunesse est célébrée le 12 août de chaque année depuis 1999. C’est pourquoi, dit-il, « cette célébration constitue une occasion d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les problématiques liées à la jeunesse ainsi que de mettre en avant le potentiel des jeunes en tant que partenaires de la société aujourd’hui et demain.

Pour nous responsables en charge de ce secteur, il s’agit d’une célébration annuelle des jeunes en tant qu’acteur essentiel du développement mais aussi une opportunité d’attirer l’attention internationale sur les défis et les épreuves auxquels ils font face. Ces défis et épreuves ont pour noms entre autres, le chômage, la pauvreté, la marginalisation, l’extrémisme, la violence, l’exode rural, etc. », a dit Mouctar Diallo, ministre de la jeunesse et de l’emploi des jeunes.

Par ailleurs, conscient des défis à relever pour l’épanouissement de la couche juvénile, Mouctar Diallo dira qu’il « il est donc impératif que des discussions thématiques ainsi que des campagnes d’information prennent place au sein du milieu juvénile et au niveau de tous les responsables des structures concernées par les questions d’insertion des jeunes.

Cette démarche doit pouvoir amener les décideurs, les partenaires au développement et les responsables à tous les niveaux à comprendre les besoins des jeunes. A renforcer et à appuyer les politiques et programmes mis en place pour les aider à surmonter ces défis qu’ils affrontent au quotidien, en vue de leur participation effective à la réalisation du progrès tant ambitionné par tous ».

Dr Djouga Diallo

De son côté, Dr Djouga Diallo, représentant de l’UNFPA à cette cérémonie soutient que la Guinée a une population en majorité jeune qui va de l’ordre de 77, 1%. C’est pourquoi, selon lui, son institution met les jeunes au cœur de leur objectif dans la construction d’une paix durable. « Aucun de nos objectifs mondiaux ambitieux ne peut être atteint sans la participation significative des jeunes. Les 1,8 milliards de personnes de 10 à 24 ans dans le monde représentent notre présent et notre avenir. », a-t-il dit.

Les jeunes fortement mobilisés pour la clôture de la journée internationale de la jeunesse par la voix d’Aminata Traoré, ont formulé des recommandations à l’endroit du gouvernement par l’intermédiaire du ministère de tutelle.

Aminata Traoré

« Désormais les jeunes ne doivent plus être considérés comme de simples agents qui n’ont qu’à s’accommoder ou à s’approprier des politiques ou programmes de développement élaborés en leur faveur mais plutôt des acteurs de conception, de mise en œuvre et de suivi. La célébration d’une telle journée offre aussi à nous jeunes, l’opportunité de formuler des recommandations et des doléances à l’endroit des pouvoirs publics. Il s’agit entre autres, de l’augmentation du budget du ministère en charge de la jeunesse de 0,44% à 2% du budget national afin de nous permettre d’accroître le niveau de financement des initiatives des jeunes, la promulgation et l’application des textes de lois relatifs à l’animation socio-éducative, l’opérationnalisation de l’agence nationale de volontariat de jeunesse, la finalisation de la mise en place du Conseil National des Jeunes qui est la structure de représentation, de participation et de coordination des jeunes de Guinée. La poursuite de la réalisation des infrastructures socio-éducatives et de leur équipement », ont plaidé les jeunes.

Cette cérémonie a été aussi marquée par la remise d’un tableau d’honneur au ministre Mouctar Diallo, mais aussi par la remise d’un lot d’équipements offerts par l’UNFPA aux jeunes de certaines villes de la Guinée.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77 / 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin