Alors que la rentrée scolaire approche, l’inquiétude grandit chez N’Faly Alpha Kabiné Sidibé, le proviseur du lycée Kankou Moussa de Siguiri. Inquiétude due au mauvais état dans lequel se trouve l’établissement scolaire.

Selon le responsable, l’environnement dans lequel se trouve son école n’est pas propice pour la reprise des cours qui devrait avoir lieu le 15 septembre 2018, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Le lycée Kankou Moussa, le plus grand de la préfecture Siguiri, est en chantier depuis quatre ans. Des travaux de rénovation de cette école ont été lancés en 2014. Jusque-là, ils peinent vraiment à avancer. Aujourd’hui, certaines salles de classes de l’établissement sont non fonctionnelles, et même ceux qui fonctionnent sont loin de répondre aux normes requises. Ce qui inquiète son proviseur à deux semaines seulement de la rentrée scolaire.

« On a des sérieux problèmes liés aux infrastructures. La rénovation de ce lycée a commencé il y a 4 années, c’est-à-dire depuis en 2014. Et jusqu’à présent ça traîne, même les bâtiments qui sont fonctionnels sont fortement délabrés et les tôles détruits. Nous sommes obligés d’installer 102 élèves par classe, mais ça aussi c’est dans la poussière », déplore N’Faly Alpha Kabiné Sidibé.

En plus du mauvais état des salles de classes qui sont poussiéreuses et n’ont pas de portes, le lycée Kankou Moussa de Siguiri n’a pas un seul bureau fonctionnel. Le proviseur travaille dans une salle de classe, tandis que d’autres responsables de l’école ont érigé leurs bureaux sous un manguier. C’est dans ces conditions qu’ils préparent la rentrée scolaire de cette année.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin