La campagne d’assainissement, annoncée avec tambours et trompettes, n’a pas été suivie dans la commune de Kaloum. Aucun regroupement pour assainir, alors que les bureaux du siège de la commune et du gouvernorat sont restés fermés ce samedi, 1er septembre 2018. Les citoyens de Kaloum évoquent plusieurs raisons devant ce manque d’engouement des citoyens du centre-ville de Conakry, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La journée de ce samedi a été déclarée par le gouvernement comme journée d’assainissement. Mais, l’appel n’a pas été suivi dans la commune de Kaloum. De Tombo à Boulbinet, en passant Coronthie, Almamya, Sans-fil, Manquepas, Kouléwondy, aucun regroupement des citoyens n’était visible de 8 heures jusqu’à la fin de l’opération à 11 heures. Le siège de la Commune et les bureaux du gouvernorat sont restés fermés. Il n’y avait pas l’ombre d’un seul cadre.

Interrogé sur cet état de fait, Aboubacar Kéita, enseignant de profession, domicilié à Kaloum, estime que « la sensibilisation n’a pas été à la hauteur, puisque c’est ce matin que moi-même j’ai été informé par mes amis. Mais, comme on le voit, l’engouement n’est pas de taille. Si non dans le quartier, on devrait voir les responsables des secteurs, des quartiers et de la mairie. On ne voit personne. Nous sommes devant la mairie comme ça, mais il n’y a personne ».

Les seuls qui ont procédé à de l’assainissement ce samedi, sont les jeunes employés de Aboubacar Bobody Camara. Une opération qui n’est pas toutefois liée à la journée d’assainissement décrétée par le gouvernement. Selon Abdoulaye Soumah, domicilié au quartier Coronthie 2, « c’est Bobody Camara qui est à l‘origine de ce que nous faisons. Chaque matin, on nettoie, on ramassage les ordures pour les embarquer dans le camion à ordures que vous voyez-là. Et, c’est gratuit ce qu’il fait là ».

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin