Les examens pour l’accès aux écoles de l’enseignement technique et de la formation professionnelle débutent le lundi, 03 septembre 2018. A la direction régionale de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle de Labé, l’affluence est de mise à moins de quarante huit heures du lancement des épreuves, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Le chargé des examens à la direction régionale de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle se dit satisfait de cet engouement.

Selon Mamadou Alpha Diallo, « nous recevons beaucoup de dossiers. Et, je suis satisfais que les jeunes comprennent qu’apprendre un métier est important. Le dépôt a commencé depuis le 1er août. Mais, comme on était en période de vacances, il y a eu quelques ralentissements. Ainsi, à l’approche de la date butoir, les élèves viennent. Nous avons même du mal à prendre les dossiers puisque l’affluence est très grande. Qu’à cela ne tienne, nous demandons toujours aux gens de venir ».

Mamadou Alpha Diallo, chargé des examens à la direction régionale de l'Enseignement Technique et de la Formation ProfessionnellePar ailleurs, en termes de statistiques, notre interlocuteur a fait savoir que « quatre cent quatre vingt huit (488) candidats ont déjà postulé pour le moment pour toutes les écoles. Et, il y a d’autres qui continuent de venir ».

En outre, pour ce qui est de l’organisation de cet examen dans la préfecture de Labé, les autorités ont prévu un seul centre d’examen, en raison de 30 candidats par salle. Selon chargé des examens à la direction régionale de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle de Labé, « les infrastructures sont préparées, toutes les salles sont prêtes. Même si on nous demande de faire les examens demain dimanche, nous pouvons le faire, parce que tout est prêt. Nous avons préparé un seul centre. Mais, en ce qui concerne les salles de classe, tout dépendra du nombre de candidats. Ce qui reste clair, c’est que nous ne recevrons pas plus de 30 candidats par salle. Et, si l’ENI ne suffi pas, on a le CFP qui est tout près, dans le même complexe. Nous ne prenons pas un dossier qui n’est pas au complet. Il y a eu beaucoup qui sont venus que nous avons demandé de repartir, parce que leurs dossiers sont incomplets ».

Il faut rappeler que les candidats vont passer cet examen dans l’espoir d’intégrer les nombreuses écoles de l’enseignement technique et de la formation professionnelle de la Guinée : Centre de Formation Professionnelle, Ecole Normale des Instituteurs, Ecole Nationale d’Agriculture et d’Elevage, Centre d’Etudes en Environnement, Ecole Nationale de Secrétariat, d’Administration et de Commerce, Ecole Nationale d’Education Physique et des Sports, CFP Maritime…

De Labé, Saifoulaye Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 623 676 550/664 320 376

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin