En séjour dans la Guinée profonde, le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, a procédé au lancement officiel de l’examen d’entrée dans les écoles professionnelles, ce lundi, 03 septembre 2018 à Kankan.

Lansana Komara s’est réjoui de l’atmosphère qui prévaut sur le terrain, et espère que cet examen se déroulera dans les meilleures conditions, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com à Kankan.

A l’image des autres préfectures du pays, le concours d’accès aux écoles techniques et professionnelles a démarré ce lundi, 03 septembre 2018 à Kankan. Et dans cette ville, c’est le 1er responsable du département de tutelle qui a procédé au lancement des premières épreuves. Lansana Komara était accompagné de certains de ses proches collaborateurs et des autorités locales. Le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail s’est réjoui de l’engouement et de la motivation qui caractérisent les apprenants et encadreurs, à l’occasion du lancement de ces épreuves.

Lansana Komara

« Les élèves sont venus à l’heure, et les encadreurs aussi sont là, les surveillants sont en place. Et j’ai bon espoir que ça se passera dans de bonnes conditions. Ensuite, nous voyons aussi l’engouement vraiment des élèves, ce qui prouve à suffisance que la sensibilisation au niveau des autorités a bien passé. Et, c’est le lieu même de remercier et de féliciter les autorités de Kankan, le gouverneur et sa suite, pour leur engagement dans ce sens-là afin que vraiment l’enseignement technique comme nous l’avons souhaité, soit pris d’assaut par les jeunes. Le seul bémol c’est que le nombre de jeunes filles est très réduit, je crois qu’ils feront beaucoup d’efforts dans ce sens-là peut-être dans les années à venir », a indiqué le ministre.

Saïkou Yaya Barry

De son côté, Saïkou Yaya Barry, délégué pour la région administrative de Kankan, est revenu sur les statistiques de la ville de Kankan et le premier constat sur le terrain : « Nous avons 1785 candidats à Kankan. Nous n’avons pas décompté le nombre de filles, mais le pourcentage des filles est très élevé parce qu’il y a les écoles de santé et l’ENI (Ecole Nationale d’Instituteurs). Maintenant-là, pour l’ENAE type A et Type B (Ecole Nationale de l’Agriculture et de l’Elevage) et pour l’engin lourd de Boké, nous avons 51 candidats dont 06 filles.

Les dispositions ont été prises par la direction régionale déjà pour le dépouillement des dossiers et l’installation des candidats. Donc, nous nous venons en appuie à la direction régionale. Le constat, c’est que les candidats sont venus à l’heure et ils sont venus bien motivés », a-t-il indiqué.

Après le lancement de ces épreuves, le ministre Lansana Komara et l’importante délégation qui l’accompagne, ont visité les autres écoles de la ville et le siège de la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale. A rappeler que cette tournée de Lansana Komara à l’intérieur du pays s’inscrit dans le cadre de la visite des chantiers abritant les Ecoles Régionales des Arts et Métiers (ERAM) et les Centre de Formation Professionnels (CFP).

De Kankan, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin