Les sages de la sous-préfecture de Kintinia dans la préfecture de Siguiri, ont autorisé le directeur général de la SAG à regagner finalement la localité pour reprendre ses fonctions. Abdourahmane Diaby a quitté cette sous-préfecture où est basée la SAG il y a quelques mois, à la demande des sages qui l’avaient interdit la terre de Bouré. Mais ils sont finalement revenus à la charge pour autoriser le responsable de la société à aller reprendre service.

La hache de guerre est peut-être enterrée entre le directeur général de la SAG et les sages de Bouré, localité de Siguiri où est basée la société minière. Il y a peu, les sages de Kintinia avaient interdit Abdourahmane Diaby leur terre, parce qu’ils l’accusaient de mauvaise gestion ayant entraîné un certain nombre de problèmes constatés sur place. Le DG de la SAG avait aussitôt quitté Siguiri pour aller à Conakry en attendant qu’une solution soit trouvée à ce problème.

Et c’est visiblement chose faite. Car, les sages de Bouré viennent d’écrire une lettre adressée aux autorités de Siguiri et de Kankan. Ils autorisent Abdourahmane Diaby à rentrer à Kintinia pour reprendre son poste. « Cette lettre a été signée par moi, il peut revenir faire son travail, Bouré est une terre d’hospitalité », nous a confié Elhadj Sissi Mory Camara, le doyen des sages de la localité.

A noter que cette décision des sages de Bouré intervient quelques jours seulement après la suspension de la grève déclenchée la semaine dernière par les travailleurs de la SAG. Et c’est une bonne nouvelle pour Abdourahmane Diaby qui a fait face récemment à une vague de contestation à Kintinia mais aussi dans la ville de Siguiri.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin