« Monsieur le Président de la République réaffirme toute sa confiance en votre auguste Assemblée en tant que moule de construction de la démocratie et de l’Etat de droit en Guinée », a notamment transmis Elhadj Mohamed Lamine Fofana, ministre conseiller spécial du président de la République chargé de relation avec les institutions républicaines.

C’était à l’occasion de la cérémonie officielle de clôture de la session extraordinaire de l’Assemblée nationale sur la Loi des Finances Rectificative 2018.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, l’intégralité de ce discours

DISCOURS DU MINISTRE

CONSEILLER SPÉCIAL DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE CHARGE DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS RÉPUBLICAINES

A L’OCCASION DE LA CLÔTURE DE LA PREMIÈRE SESSION EXTRAORDINAIRE DE L’ASSEMBLÉE

NATIONALE

04/09/2018

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale

Mesdames et Messieurs les Présidents des Institutions Républicaines

Monsieur le Premier Ministre Chef du Gouvernement

Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement

Monsieur le Chef de file de l’opposition

Mesdames et Messieurs les honorables Députés à l’Assemblée Nationale

Mesdames et Messieurs les membres du Corps Diplomatique et Consulaire

Mesdames, Messieurs, les Représentants des Institutions et Organismes Internationaux

Messieurs les Officiers Supérieurs de l’Etat-major des Forces Armées Guinéennes

Monsieur le haut Commandant de la Gendarmerie, Directeur de la Justice militaire

Messieurs les Directeurs Généraux de la Douane et de la Conservation de Protection de la nature

Monsieur le Gouverneur de la Ville de Conakry

Mesdames et Messieurs les honorables invités tous Protocole réservé

Mesdames et Messieurs

Monsieur le Président

La première session Extraordinaire 2018 de l’Assemblée Nationale convoquée par décret N°D/2018/137/PRG/SGG du 7 Août 2018 de Monsieur le Président de la République arrive à son terme maintenant.

Elle sera déclarée close par votre honorable dans quelques instants conformément audit décret parce qu’elle a épuisé son ordre du jour.

Le même décret de convocation avait déterminé son ordre du jour autour de deux points que sont :

1- La Loi de Finance rectificative à l’exercice 2018 ;

2- Le Projet de loi relative à l’asile et à la protection des Réfugiés en République de Guinée.

Par la suite, et à la demande de Monsieur le Président de la République la Conférence des Présidents réunie le 14 Août 2018 a accepté de prendre en compte et en procédure d’urgence le Projet de Loi autorisant le Président de la République a ratifié deux Accords dont :

– L’Accord de Coopération entre le Gouvernement de la République Fédérale d’Allemagne et la République de Guinée en matière de migration légale et illégale ;

– L’Accord de Financement de la deuxième génération de financement de gestion macroéconomique et budgétaire et la Banque Mondiale pour un montant de 42.000.000 de DTS, soit 60.000.000 de dollars US.

La séance plénière convoquée dans la même journée a validé cette demande de procédure d’urgence et adopté le chronogramme, qui lui a été soumis dans ce sens.

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les honorables députés, cette célérité dans le démarrage des travaux de cette session témoigne du climat serein au plan socio politique dans lequel elle s’ouvre.

Cette sérénité a été marquée par le climat détendu et coopératif qui a prévalu entre l’Assemblé Nationale et les représentants de l’Exécutif dont le Ministre du Budget et ses collaborateurs, tout comme les autres départements concernés par les questions examinées au niveau de tous les organes à savoir : les Commissions Techniques, les inter commissions et les plénières d’adoption des textes de lois.

Les débats au sein de la Commission Technique et de l’inter Commission ont été fructueux et surtout emprunts d’un esprit de compréhension mutuelle entre les députés et les représentants de l’Exécutif. Ils ont abouti à une analyse approfondie et sans complaisance de la loi de Finances rectificative aussi bien dans son volet recettes que celui des dépenses.

Au niveau du volet recettes vos échanges ont permis de constater des insuffisances au niveau de certaines prévisions et mobilisations de recettes de la part des régies financières qui ont été identifiées.

Des recommandations très utiles dans le sens d’une sensibilisation ont été prodiguées de votre part à l’endroit de ces régies en ce sens quelles doivent redoubler d’efforts et de stratégie pour atteindre les objectifs qui leurs sont assignés par le Gouvernement.

Au niveau du volet des dépenses vos recommandations ont porté sur l’esprit de rationalité à ce sujet en tenant compte des intérêts défendus pour le fonctionnement satisfaisant de l’Etat.

Il est à noter que toutes vos recommandations sont fondées sur les différentes lois intervenues dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance économique et financières que vous avez adopté ici même dans cet hémicycle.

Il en a été de même pour les deux textes de lois autorisant la ratification d’Accords de Coopération, dont l’adoption s’inscrit dans la même dynamique.

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les honorables députés l’adoption de la Loi de Finance rectificative permet de mettre entre les mains du Gouvernement un outil essentiel de défense de la gestion de la Loi de Finance initiale que vous avez auparavant voté en 2017.

Il constituera un document d’éclairage de l’élaboration de la Loi de Finances Initiale 2019, selon les importantes mesures relatives à la redynamisation du travail gouvernemental visant le processus de préparation du budget de l’Etat qui ont été arrêtés au cours de l’Atelier du 4 Août 2018 sous la présidence du Premier Ministre Chef du Gouvernement.

Par ailleurs, l’adoption par votre Assemblée de la Loi autorisant la ratification de l’Accord de financement avec la Banque Mondiale entre dans le cadre du processus de rectification dont est porteur la même Loi de Finance rectificative.

S’agissant de la loi relative à l’asile et à la protection des réfugiés en République de Guinée son adoption complète l’arsenal juridique de protection des droits fondamentaux de l’homme, tel qu’il découle des instruments juridiques internationaux régionaux et sous régionaux ratifiés par notre pays.

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les honorables députés le bilan en soi est élogieux et témoigne de l’engagement patriotique de chacune et de chacun de vous au cours de cette session extraordinaire.
C’est pourquoi, Monsieur le Président de la République réaffirme toute sa confiance en votre auguste Assemblée en tant que moule de construction de la démocratie et de l’Etat de droit en Guinée.

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les honorables députés permettez moi avant de terminer de vous transmettre à l’occasion les plus sincères félicitations de Monsieur le Président de la République, qui apprécie à sa juste valeur la qualité appréciable de vos rapports de franche et loyale collaboration, tel que définit par la Constitution dans la prise en compte de l’intérêt supérieur des guinéens que vous représentez dans cet hémicycle.

Ces félicitations s’adressent de même au personnel administratif et technique de votre Assemblée pour le rôle d’assistance à tous les niveaux qu’ils jouent à vos côtés pour le succès de cette session.

Ces félicitations s’adressent aussi à la presse dans toutes ses composantes pour la contribution qu’elle apporte au rayonnement de votre institution en Guinée, en Afrique et dans le monde par la production d’une information de qualité sur vos travaux.

Enfin, c’est le lieu d’adresser les vives félicitations de Monsieur le Président de la République et son Gouvernement aux partenaires financiers et techniques pour l’attention toute particulière qu’ils portent sur vos travaux consacrés aux Lois de Finances Initiale et rectificative.

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les honorables députés que Dieu bénisse la Guinée et son peuple.

Je vous remercie de votre aimable et bienveillante attention.

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin