Le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail continue son périple dans la Guinée profonde. Ce mardi, 04 septembre 2018, Lansana Komara et la forte délégation qui l’accompagne se sont rendus sur le chantier de l’Ecole Régionale des Arts et Métiers (ERAM) de Labé.

A la fin de la visite, le ministre a invité les entrepreneurs à accélérer les travaux afin que les clés de la nouvelle ERAM de Labé lui soient rendues au plus tard à la fin du mois de novembre prochain, a appris le reporter de Guineematin.com qui accompagne cette délégation.

C’est dans l’après-midi de ce mardi que le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, entouré de ses proches collaborateurs (dont le secrétaire général du département, Michael Koïvogui et Sékouba Mara, directeur général de l’AGUIPE) est arrivé à Labé. Après avoir été accueillie par les autorités régionales et préfectorales à environ 5 kilomètres de la ville, la délégation s’est directement rendue à Garambé, siège de la future ERAM de Labé.

Selon Alseny Sylla, ingénieur principal du chantier, les travaux se passent bien. Et, actuellement, les ouvriers sont à pied d’œuvre pour respecter le délai contractuel qui est prévoit la fin des travaux à la fin du mois de novembre. « Aujourd’hui, nous sommes à un taux d’exécution de 90%. Donc, pratiquement, les 10%, c’est l’aménagement, le coulage de la plateforme de la voirie », dit-il.

Alseny Sylla

« Dans les 12 bâtiments, nous avons trois logements de fonctions, deux blocs de salles de classes à niveau, un amphithéâtre, un bloc administratif, une cuisine resto, deux blocs d’ateliers de différents métiers, la toilette vestiaire, un terrain multiforme, deux châteaux de 30 000 m3, chacun approvisionné par un forage », a ajouté l’ingénieur principal.

En outre, Alsény Sylla précise que les infrastructures sont bâties sur un domaine de 4 hectares avec 40 élèves par salle. « Au total, nous avons 16 salles de classes. Chaque bâtiment a huit salles de classes. Quatre au rez-de-chaussée et quatre à l’étage », a-t-il informé, justifiant le retard des travaux par des difficultés de financement. « Cela fait quatre mois pratiquement que les travaux étaient bloqués à cause d’un défaut de paiement. Les partenaires financiers qui nous accompagnent avaient arrêté un moment de nous financer. C’est tout récemment que les factures ont été honorées. Donc, nous avons les moyens nécessaires pour terminer à temps », a expliqué l’ingénieur principal.

De son côté, le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail a commencé par féliciter les travailleurs du chantier, avant de les encourager à accélérer les travaux pour être dans le délai contractuel. Seulement, Lansana Komara a fait remarquer que le chantier de Labé est tout de même en retard comparativement aux quatre autres ERAM et encouragé les entrepreneurs de Labé à accélérer les travaux pour être dans les délais.

« L’autre fois, nous nous sommes retrouvés à mon bureau avec tous les entrepreneurs. Et, nous avons décidé ensemble que le délai soit fixé au mois de novembre. Mais, j’ai bon espoir avec l’allure qu’ils ont, qu’ils pourront respecter ce délai. Nous comptons beaucoup sur eux ; et, nous comptons aussi sur les autorités pour mettre la pression afin que le délai soit respecté. Et, je suis convaincu que cette pression ne manquera pas du côté des autorités, c’est-à-dire monsieur le gouverneur et monsieur le préfet. Il faut savoir que nous sommes déjà prêts à équiper les ERAM. Mais, on ne peut pas venir équiper les ERAM si les clés ne sont pas rendues », a indiqué le ministre Komara.

Sadou Kéïta

Pour sa part, Sadou Keïta, le gouverneur de la région administrative de Labé, a d’abord salué cette visite du ministre Komara et espère que cela encouragera l’entreprise chargé de réaliser les travaux. « Je vais remercier le président de la République parce que c’est une initiative de 2000 qu’on est en train d’exécuter avec la troisième République. C’est grâce à monsieur le Président de la République que les financements ont été mis en place ; et, immédiatement, les travaux ont été lancés. Donc, je suis fier aujourd’hui de savoir que la région de Labé aura très bientôt une Ecole Régionale des Arts et Métiers. Ce qui va faire la promotion des arts et métiers dans cette région. Et, je suis certain qu’avec cette école, beaucoup de jeunes vont se reconvertir dans les arts et les métiers. Parce que c’est ce qui va donner de l’emploi le plutôt que possible », a-t-il dit, promettant de s’investir pour que les travaux finissent à date.

Après avoir visité le chantier de l’ERAM, le ministre et sa suite se sont rendus au domicile du grand imam de Labé, Elhadj Badrou Bah. Après avoir écouté les explications du ministre sur sa mission à Labé, le chef religieux, visiblement ému, a formulé des bénédictions pour la réalisation des projets amorcés par le gouvernement et le développement du pays tout entier.

La visite du Centre de Formation Professionnelle (CFP) et de l’Ecole Nationale des Instituteurs (ENI) a mis fin à la mission du ministre Komara à Labé.

De Labé, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin