Dans quelques jours, les élèves guinéens vont reprendre le chemin de l’école. Les parents d’élèves s’activent pour l’achat des fournitures scolaires dans une conjoncture économique pour le moins difficile. Dans les marchés de Conakry, notamment à Madina, les marchands proposent de nombreux objets d’écoliers aux clients même si ces derniers sont encore rares, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Le marché de Madina, le plus grand de notre pays, grouille de monde, comme c’est toujours le cas. Vendeurs et acheteurs se bousculent dans un brouhaha peu commun. Avec l’approche de l’ouverture des classes, les effets d’écoliers sont mis en évidence à divers endroits par les marchands.

Même si l’engouement n’est pas de taille, les marchands font preuve de patience. A l’image de plusieurs vendeurs interrogés, Mamadou Alpha Diallo est vendeur de cahiers, aussi bien en gros qu’en détails. Selon lui, « le carton de cahiers de 12 paquets coûte 170 000 francs guinéens. Dans le carton, il y a 12 paquets. Ces douze paquets comptent des cahiers de 100 pages et de 200 pages. Dans chaque paquet de 100 pages, il y a 10 cahiers. Ensuite, pour les paquets de 200 pages, on trouve 5 cahiers ».

Pour ce qui est des prix en détail, Mamadou Alpha Diallo a dit que « chaque paquet coûte 22 000 francs guinéens. Un cahier de 200 pages coûte 5 000 francs guinéens. Et un cahier de 100 pages est revendu à 2500 francs guinéens ».

Concernant les stylos, crayons et autres accessoires, les vendeuses rivalisent d’ardeur pour attirer les clients. Seulement, ces derniers se font rares. Madame Aicha Conté, vendeuse de stylos, fait contre mauvaise fortune, bon cœur. Selon cette dame, « les clients ne se bousculent pas chez nous ici. Mais, on comprend. Mais je pense qu’ils vont venir au fur et à mesure que la date de l’ouverture se rapproche. Si non, on n’écoule presque pas nos marchandises d’abord ».

Parlant des produits qu’elle revend, Aicha Conté a fait savoir « qu’un carton de stylos de 50 pièces est vendu à 30 000 francs guinéens. Un seul stylo coûte 1000 francs guinéens. Un carton de crayons de 12 pièces est vendu à 10 000 francs guinéens, l’unité est vendue à 500 francs guinéens. Une boite mathématique vaut 5 000 francs guinéens. Le grand carton de craie de 148 paquets coûte 160 000 francs guinéens. Pour la vente en détails, un paquet de craie se négocie à 5 000 francs guinéens. Une ardoise aussi coûte 5000 francs guinéens. Pour avoir une règle, il faut débourser juste 1 000 francs guinéens. Les prix des sacs à dos varient selon la grandeur et la qualité. Les prix oscillent entre 60 mille et 90 mille francs guinéens. »

De son coté, Madame Condé Mariama Kaba est vendeuse de tissus pour la confection des tenues scolaires. Elle possède également des tenues cousues, prêtes à être portées. Selon elle, « les tissus en carreaux pour les écoliers du primaire se vendent à 15.000 francs guinéens le mètre. Les tenues cousues des filles et garçons de l’école primaire sont vendues à 37 000 francs guinéens. Les tissus Kaki pour le primaire et collège coûtent 20 000 francs guinéens le mètre. Le tissu coton couleur bleu et blanc pour le lycée, se vend aussi à 20 000 francs le mètre ».

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin