Thierno Saïdou Diakité

Paul Put a réussi sa première sortie officielle avec le Syli national en s’imposant 1-0 devant la Centrafrique ce dimanche, 09 septembre 2018 à Conakry. Avec cette victoire et le jeu proposé par le Syli national, le technicien belge et ses poulains ont séduit les supporters guinéens.

Le consultant sportif Thierno Saidou Diakité, est lui aussi tombé sous le charme de l’équipe guinéenne qu’il trouve rassurante. Il l’a dit lors d’une interview qu’il a accordée à Guineematin.com ce lundi, 10 septembre 2018.

Guineematin.com : Paul Put a officié hier son premier match officiel à la tête du Syli national de Guinée, une rencontre que le technicien belge et son équipe ont remportée. Comment vous trouvez la prestation du Syli version Paul Put ?

Thierno Saidou Diakité : je dois avouer que ce premier match de Paul Put à la Conakry qui s’est soldé par une victoire est rassurant. Parce que je dois  dire qu’il y a une nouvelle équipe qui est en train de naître et un nouveau Syli national avec beaucoup de binationaux qui ont réussi à convaincre. Je pense que ce début est rassurant et que la marge de progression de l’équipe est encore grande.

Guineematin.com : cette rencontre a été une occasion pour certains joueurs de porter pour la première fois le maillot guinéen, c’est le cas Mady Camara, Ibrahima Cissé et Ibrahima Koné. Comment jugez-vous la prestation de ces nouveaux internationaux guinéens ?

Thierno Saidou Diakité : dans l’ensemble, globalement les binationaux ont donné entière satisfaction. Celui qui s’est fait le plus remarquer c’est le milieu Mady Camara, je pense qu’il s’est imposé et je pense qu’il a gagné sa place de titulaire au sein du 11 national.

Guineematin.com : même s’il n’a pas été mis en difficulté hier, le gardien de but Ibrahima Koné n’a pas rassuré certains qui le trouvent un peu hésitant. C’est votre avis aussi ?

Thierno Saidou Diakité : bon il faut le comprendre. C’est sa toute première sélection avec le Syli national et peut-être avec la pression du public dans le souci de bien faire. Moi je le comprends, c’est humain. Il a des aptitudes techniques, il a une bonne vision du jeu et je pense qu’au fil du temps il pourra satisfaire les uns et les autres.

Guineematin.com : malgré sa victoire devant la Centrafrique, tout n’était pas parfait dans le jeu du Syli national. Qu’est-ce qu’il faut améliorer, selon vous, dans cette équipe ?

Thierno Saidou Diakité : je pense que c’est de travailler un peu la finition des nombreuses actions de but qu’ils ont pu se procurer. C’est vrai, peut-être que ça va se faire, parce que c’est un entraîneur aguerri qui a de l’expérience pour la troisième journée avec des matches qu’il va peut-être réussir à négocier. Il va essayer de travailler la finition des actions de but qui se créent au cours de la partie.

Guineematin.com : après cette victoire à Conakry, la Guinée prend seule la tête de son groupe. Qu’est-ce qu’il faut faire pour maintenir le cap ?

Thierno Saidou Diakité : le calcul est simple, c’est-à-dire, il faut gagner tous les matches à domicile et essayer de grappiller quelques points en déplacement.

Guineematin.com : vous dites que cette équipe est prometteuse, qu’est-ce que la Feguifoot doit faire alors pour accompagner le Syli national ?

Thierno Saidou Diakité : c’est de créer un environnement susceptible d’engranger des victoires, c’est à  dire un environnement de travail où  il y a les conditions de travail et tout. Et que les joueurs puissent être dans les conditions idéales, l’entraineur aussi il faut qu’on puisse satisfaire ses requêtes. Parce que Paul Put disait qu’il avait des besoins à émettre mais qu’il attendait qu’il ait une victoire pour faciliter la satisfaction de ses besoins.

Entretien réalisé par Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin