Deux preneurs d’otages présumés ont été arrêtés samedi dernier à Balato, district relevant de la sous-préfecture de Kintinia à Siguiri. Les deux hommes sont accusés d’avoir tenté d’enlever deux enfants qu’ils ont rencontrés en brousse, a appris le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Mohamed Keita, 15 ans, et Ibrahima kalil Barry, 14 ans, tous des élèves à l’école franco-arabe de Balato, se sont rendus en brousse dans la journée du samedi, 08 septembre 2018, à la recherche du bois de chauffe. C’est là que deux hommes les ont pourchassés pour tenter de les kidnapper, explique Mohamed Keita.

« Nous étions en brousse mon ami et moi, lorsque nous avons rencontré deux jeunes armés. Mais quand on s’est rencontrés, il y avait des motards qui passaient, ils ont attendu donc que ces gens passent pour tenter de nous attirer vers eux. Ils ont jeté de l’argent par terre et nous ont demandé d’aller le prendre, mais comme on les soupçonnait on a refusé.

Ils sont venus ensuite vers nous et on s’est enfui. Ils nous ont pourchassés. C’est ainsi que j’ai appelé mon frère au téléphone pour lui expliquer qu’on est poursuivis par deux personnes qui veulent nous arrêter. Immédiatement, il est venu avant un groupe de jeunes du village et ils les ont arrêtés », témoigne l’enfant.

Avant de mobiliser les jeunes pour venir mettre main sur les deux preneurs d’otages présumés, le frère de Mohamed Keita avait déjà contacté le président du district de Balato pour l’informer de la situation. Ce dernier aussi a saisi la gendarmerie qui s’est déployée sur les lieux.

« J’ai reçu un appel d’un jeune qui m’a informé que ses frères sont pourchassés en brousse. Aussitôt, j’ai informé les agents de la gendarmerie. Mais avant l’arrivée des agents, les jeunes s’étaient mobilisés pour aller eux-mêmes arrêter les deux suspects », a dit Kain Camara, l’autorité locale.

Les deux jeunes supposés être des preneurs d’otages ont été conduits à la gendarmerie départementale de Siguiri où ils seront entendus.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin