Un groupe de jeunes est allé manifester ce lundi, 10 septembre 2018, dans la cour de la direction préfectorale de l’habitat de Siguiri. Les manifestants qui disent être partis protéger le premier responsable de la direction, ont empêché le travail sur les lieux, a constaté le correspondant de Guineematin.com sur place.

Ce lundi matin, le directeur préfectoral de l’habitat de Siguiri et les cadres de la direction étaient en réunion, lorsqu’ils ont été surpris par des cris. Des cris que poussaient un groupe de jeunes qui ont envahi la cour de la direction. Selon Lamine Magassouba qui était sur les lieux à l’arrivée des manifestants, ces derniers ont dit être venus protéger le directeur préfectoral de l’habitat.

« Le matin, j’étais assis là lorsque j’ai vu un groupe de jeunes est venu rentrer dans la cour en poussant des cris et en proférant des injures. Ils disent qu’ils sont venus protéger le directeur les habitants de Siguiri n’aiment les étrangers. Je leur ai dit d’arrêter de crier parce que le directeur était en réunion avec les autres cadres.

Ils ont répondu qu’ils veulent même qu’il arrête cette réunion pour rejoindre son bureau. Ils étaient munis de machettes et insultaient proféraient de graves injures. Par peur, les travailleurs ont fermé les bureaux pour rentrer à la maison », explique ce témoin.

Les manifestants ont crié pendant quelques minutes avant de quitter les lieux. Et selon le directeur préfectoral de l’urbanisme et de l’habitat, il est surpris par cette situation.

Yaya Camara dit n’avoir de problème avec personne pour avoir besoin d’être protégé par des citoyens : « Cela m’a surpris, j’étais en réunion avec mes agents quand ces cris ont commencé dehors, la réunion était presque terminée. Alors, je suis sorti voir de quoi s’agit-il, mais ils étaient déjà partis. Mais, je ne comprends pas quand ils disent qu’ils sont venus pour me défendre, me défendre pourquoi ? Me protéger contre qui ? Moi je n’ai pas de problème avec quelqu’un à Siguiri ni dans le service. Et si j’ai besoin d’un défenseur, je le demande l’État à travers le préfet. Dire aussi que les Siguirikas n’aiment pas les étrangers, moi je n’ai jamais senti cela à Siguiri. Je suis guinéen, c’est pourquoi je suis là », a réagi le directeur préfectoral de l’urbanisme et de l’habitat.

Yaya Camara promet tout de même de mener une enquête pour savoir les raisons de cette manifestation. A noter que selon nos informations, les relations ne sont pas en odeur de sainteté entre le directeur et les stagiaires de ce service déconcentré. Les stagiaires seraient mécontents de la décision de Yaya Camara de leur interdire d’aller sur le terrain sans être accompagnés d’un titulaire. Depuis vendredi dernier, une rumeur annonçant la volonté des stagiaires de s’en prendre au directeur préfectoral de l’urbanisme et de l’habitat ce lundi.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin