Le Corps de la Paix en Guinée a désormais un bureau dans la préfecture de Kissidougou. C’est une délégation de l’ambassade des Etats-Unis en Guinée et des responsables du Corps de la Paix qui ont procédé à son inauguration, hier mardi, 11 septembre 2018, en présence des autorités préfectorales et communales, rapporte Guineematin.com, à travers son correspondant local.

La cérémonie a débuté par la réception de la délégation de l’ambassade des Etats Unis en compagnie des membres de l’autorité préfectorale fortement mobilisée. Ensuite, le maire de la commune urbaine de Kissidougou, Paul Kéita a lu le discours de bienvenue.

Dans la foulée, Brian Cavanagh, le directeur du Corps de la Paix en Guinée, va demander aux membres de la structure de se présenter à l’assistance. Les membres du Corps de la Paix, contre toute attente, vont se présenter avec des noms purement guinéens, des noms du terroir comme : Koumba MILLIMOUNO, Finda MILLIMOUNO, Djibril SYLLA, Aissata TOUNKARA, Sia KADOUNO, Yomba MANSARE, Mabintou KANDE, Kerfala CAMARA, Mariam CONDE…

Après cette présentation, le directeur du Corps de la Paix en Guinée a repris la parole pour « remercier très sincèrement le chef de l’Etat, le Professeur Alpha Condé, pour le souci qu’il attache à la redynamisation des relations Guinéo-américaines, les autorités de Kissidougou et du quartier qui abrite le bureau du Corps de la Paix ».

Par ailleurs, Hugues OGIER, le 1er Secrétaire chargé des affaires à l’Ambassade des USA en Guinée, a révélé l’historique du Corps de la Paix en Guinée, qui a 50 ans d’existence. Il a expliqué que tous ceux qui se sont succédé en Guinée apprécient les guinéens de tous les bords pour leur avoir donné l’envie de vivre ici.

En outre, le diplomate américain a dit que cette cérémonie lui a permis de connaitre la vraie Guinée, par ce que quand on est à Conakry, on a tendance à ne pas du tout connaitre la Guinée. Hugues OGIER a révélé que c’est un réel plaisir pour lui de découvrir la Guinée profonde par ce que le Corps de la Paix travaille dans des secteurs sensibles comme l’éducation, la santé et l’agroforesterie.

Pour finir, l’on a procédé à la coupure du cordon inaugural et à une visite de toutes les chambres du bureau, bien meublées et bien équipées. Un puissant groupe électrogène est disposé sur les lieux pour alimenter le bureau en courant électrique.

De Kissidougou, Tamba Wouria Kamano pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin