image d’archive

Alors que les attentions sont focalisées sur les inondations survenues récemment dans la préfecture de Gaoual, une autre information préoccupante nous provient de la région. Selon des citoyens qui ont contacté Guineematin.com par téléphone, un village entier est isolé depuis deux semaines dans cette autre préfecture suite à une inondation.

Selon nos témoins, une crue de la rivière Kourè Gnaki a provoqué une inondation sans précédent dans la zone. L’eau s’est étalée sur une grande surface de la terre, détruisant de nombreux champs.

L’eau a bloqué aussi complètement l’accès au secteur Boussoura qui relève du district de Kifaya dans la sous-préfecture de Guingan. Et depuis deux semaines, les habitants de ce village sont bloqués, selon Mamadou Bhoye Diallo, propriétaire d’un champ non loin de la zone inondée.

« Chaque 10 ans, on enregistre une crue de ce fleuve qui provoque des inondations. Mais cette année, l’inondation a été différente de celles qu’on a l’habitude d’enregistrer, parce que ça a détruit beaucoup de champs situés dans les environs et l’eau a bloqué l’accès au village.

Il n’y a pas d’entrée ni de sortie, le village est complètement isolé. La route qui le relie à Guingan est barrée, tout comme celle qui mène à Kifaya. Les villageois sont bloqués là-bas, ils ne peuvent pas se déplacer et personne ne peut aller leur apporter quoi que ce soit », explique ce citoyen.

Notre source explique qu’habituellement, les habitants de Boussoura ont un moyen de traverser cette rivière même en cas de crue. Mais cette fois, ils sont dépassés par la situation : « Avant, les gens utilisaient des bidons vides et des bambous pour traverser. Ils regroupaient plusieurs bidons de 20 litres qu’ils attachaient entre eux, puis ils les posent sur des bambous pour former une sorte de pirogue.

Ils l’attachaient au bord de la rivière et s’en servaient pour traverser. Mais ça, c’était pour une distance de 5 à 6 mètres, maintenant l’eau couvre une surface de plus de 30 mètres, ils n’ont même pas où aller attacher les cordes de leur pirogue pour pouvoir traverser. Ils ne vivent de ce qu’ils dans leur village parce qu’ils ne peuvent aller chercher autre chose et quelqu’un d’autre ne peut pas leur apporter quelque chose », déplore-t-il.

Et selon Bhoye Diallo, les autorités de Koundara n’ont pas été saisies de la situation à temps. Il indique que les gens n’ont pas réalisé l’ampleur de la situation. « Actuellement, le préfet de Koundara et les secrétaires généraux sont tous à Gaoual suite aux inondations enregistrées là-bas aussi et qui ont fait d’importants dégâts.

Au départ les gens avaient minimisé la situation parce qu’on avait pensé qu’au bout de 2 à 3 jours ce serait fini, mais ça fait 15 jours que ça dure sans aucune solution », a dit ce témoin.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628124362

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin