Encadré par l’ONG Ballal Guinée, le groupement féminin maraîcher de Boléa (relevant du quartier Tata I, dans la commune urbaine de Labé) vient de bénéficier d’un appui financier estimé à près de 85 millions de francs guinéens, octroyé par l’Association Solidarité Suisse Guinée, en partenariat avec la Ville de LANCY et la Fondation Gertrude Hirzel, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Cette subvention vise la réalisation de 4 puits maraîchers, la formation des femmes agricultrices, la mise en œuvre de techniques de production plus modernes et efficaces, la protection des périmètres cultivés à travers la construction de clôtures grillagées et de haies vives.

« Par ce geste, Solidarité Suisse Guinée et ses partenaires financiers viennent d’alléger nos souffrances. Notre zone de production n’était pas protégée par une clôture. Ce qui fait que les animaux venaient détruire nos cultures avant la récolte. Aujourd’hui, grâce à l’appui de l’ONG Solidarité Suisse Guinée visant à sécuriser notre périmètre agricole et réaliser des puits maraîchers, nous pouvons travailler en toute saison. Si dans ce programme nous bénéficions aussi d’une motopompe, nous sérions davantage soulagés » a déclaré Madame Mariama Baïlo Diallo, membre du groupement féminin maraîcher de Boléa.

Visiblement satisfait, le chef du quartier de Tata I, Thierno Abdoulaye Diallo a vivement remercié l’ONG Solidarité Suisse Guinée qui pratiquement apporte des appuis à sa localité presque chaque année. Il a rappelé qu’avant cette enveloppe financière pour l’autonomisation des femmes de Boléa, Solidarité Suisse Guinée avait aussi donné 20 ordinateurs au Collège d’Enseignement Général de Tata I. C’est pourquoi, au nom de ses citoyens, le chef du quartier a rassuré qu’il ne ménagera aucun effort pour que ce qui est déjà fait soit utilisé de manière à atteindre le but visé dans l’intérêt général des bénéficiaires.

Il est à préciser que l’ONG Solidarité Guinée évolue dans plusieurs domaines de lutte contre la pauvreté, conformément aux ambitions des autorités locales.

C’est pourquoi, le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah et le gouverneur de région, Sadou Keïta ont tour à tour félicité et encouragé les 500 femmes membres du groupement maraîchers de Boléa, dans la commune urbaine, 50 ménages incluant hommes, femmes, jeunes et vieux, la population périurbaine et urbaine (les collecteurs des produits maraichers et les vendeuses).

Ces autorités locales ont surtout insisté sur l’impérieux devoir des bénéficiaires de gérer ce montant conformément aux principes de l’orthodoxie financière.

Faut-il également indiquer que dans son élan de participation au développement socio-économique du pays, Solidarité Suisse Guinée travaille avec des ONG locales dans tous les domaines d’activités.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin