« Soyons mobilisés pour défendre notre Constitution en défendant d’abord Kélèfa Sall. Il faut que vous soyez prêts à organiser des manifestations si nécessaire pour dénoncer cette attitude, cette manipulation de la Cour constitutionnelle par monsieur Alpha Condé pour dire que le peuple de Guinée n’accepte pas… », tel est l’appel lancé par le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, suite à la destitution du président de la Cour constitutionnelle par ses collaborateurs.

A l’occasion de l’assemblée générale de son parti, tenue ce samedi 15 septembre 2018, le chef de file de l’opposition guinéenne s’est exprimé sur la situation qui prévaut à la Cour constitutionnelle. Cellou Dalein Diallo dénonce une manœuvre orchestrée par le président Alpha Condé et invite ses partisans à se mobiliser pour exiger le maintien de Kélèfa Sall à la tête de la plus haute institution judiciaire de notre pays, rapporte le journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Le président de l’UFDG indique que la « pagaille» qui règne actuellement au sein de cette Cour est due au fait le président de la République, Alpha Condé, estime que Kélèfa Sall est un obstacle pour son éventuel 3ème mandat. « Monsieur Alpha Condé estime que Kélèfa Sall est un obstacle au 3ème mandat, il reste un verrou contre le tripatouillage de la constitution. Les conseillers n’ont même pas pris soin de lire les textes, ils décident de le révoquer en disant que c’est nous qui t’avons élu et on te retire notre confiance », a-t-il dénoncé.

Selon Cellou Dalein Diallo, les conseillers ayant décidé de révoquer leur président savent bien que les conditions de destitution du président de la Cour n’étaient pas réunies. Et, s’ils le font, c’est parce qu’ils ont été instrumentalisés. « Je pense que ces conseillers n’ont pas droit d’être à la Cour constitutionnelle. On a besoin de juristes compétents et intègres. Ceux-là même, c’est eux qui n’ont pas le droit de siéger à cette institution extrêmement importante pour le bon fonctionnement de l’Etat et de la démocratie dans notre pays », soutient le chef de file de l’opposition guinéenne.

L’opposant appelle donc à une forte mobilisation de ses militants et de l’ensemble des forces vives du pays pour barrer la route à cette manœuvre. « Soyons mobilisés pour défendre notre Constitution en défendant d’abord Kélèfa Sall. Il faut que vous soyez prêts à organiser des manifestations si nécessaire pour dénoncer cette attitude, cette manipulation de la Cour constitutionnelle par monsieur Alpha Condé pour dire que le peuple de Guinée n’accepte pas cela. Il faut que l’UFDG et les forces vives de la nation se mobilisent pour dire non à ce coup de force », a-t-il demandé.

Déjà, le principal opposant d’Alpha Condé invite ses partisans à se joindre à la société civile qui organise un sit-in devant Cour constitutionnelle le mercredi prochain. « Les militants de l’UFDG, vous êtes invités à participer à ce sit-in parce qu’il s’agit de défendre notre constitution et de travailler pour l’alternance démocratique », a lancé Cellou Dalein Diallo.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin