Après la foule journée d’hier qui a endeuillé la ville, le calme revient progressivement dans la commune urbaine de Mandiana, en Haute Guinée. Selon le constat fait par le correspondant local de Guineematin.com sur place, les citoyens vaquent à leurs occupations ce samedi, 15 septembre 2018.

Après la sévère répression de leur manifestation, entraînant la mort par balle de Moussa Condé, âgé de 26 ans et plusieurs autres blessés par balles, les jeunes de la ville sont aujourd’hui en réunion de concertation pour voir la suite à donner à leur mouvement, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Les citoyens de Mandiana ont donc repris leurs activités habituelles ce samedi. La circulation redevient normale, après la folle journée d’hier, vendredi, qui a endeuillé la ville. Aujourd’hui, tout se passe comme si rien de rien n’était.

Les jeunes ont procédé ce matin à la présentation des condoléances dans les familles des victimes aux quartiers Oudiala et Mandiana 1. Ils ont également apporté leur soutien aux nombreux blessés.

Selon le porte-parole du mouvement des jeunes, Nouhan Bayo, une réunion de concertation se tient à présent au siège du bureau exécutif de la jeunesse. La démarche vise à se pencher sur la suite à donner à leur mouvement de protestation contre les promesses jamais réalisées par le président Alpha Condé dans un de ses fiefs électoraux.

Pour rappel, de nombreux jeunes de Mandiana ont manifesté leur colère hier vendredi contre les promesses électorales non tenues par le président Alpha Condé. Des promesses qui tardent à voir le jour dans une localité où le parti au pouvoir (le RPG arc-en-ciel) enregistre des scores à la Soviétique à l’occasion de chaque élection. Il s’en est suivi une répression des forces de l’ordre qui a coûté la vie à une personne avec de nombreux blessés.

A suivre !

De Mandiana, Paul Sandouno pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin