C’est à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de son parti que le président de l’UPR, Elhadj Ousmane Bah, par ailleurs ministre d’Etat et conseiller spécial du Chef de l’Etat, a reçu les populations de Kaporo rails menacées de déguerpissement par l’Etat. Cette rencontre a coïncidé à la présentation de nouveaux adhérents hier, samedi 15 septembre 2018, rapporte un journaliste que Guineematin.com a dépêché sur place.

Après le compte rendu de son entretien avec le chef de l’Etat, Bah Ousmane a « libéré » ses visiteurs non membres de l’UPR, avant de reprendre le cours normal de l’assemblée générale hebdomadaire de son parti. « Je sais que dans ce groupe, il n’y a pas que les partisans de l’UPR, il y en a qui sont de l’UFDG, du RPG… Ne vous gênez pas du tout ! », leur a-t-il demandé.

Tout d’abord, Elhadj Ousmane Bah a pris la parole pour s’adresser aux populations de Kaporo rails, menacées de déguerpissement. Venus très nombreux écouter le leader de l’UPR à qui ils ont demandé d’intercéder auprès du Chef de l’Etat pour ne pas perdre leurs habitations, ces citoyens ont été informés de la réponse de celui-ci à travers son ministre conseiller. En substance, Elhadj Ousmane Bah leur dira avoir transmis le message.

« En réponse, il m’a dit deux choses : la première, il a appris qu’il y a parmi vous des gens qui avaient été dédommagés mais qui ne sont pas partis ; il a flétri un tel comportement. La deuxième, il a promis que si déguerpissement il y a, il ne se fera pas sans dédommager toutes les personnes concernées », a-t-il rapporté.

Ainsi, le président de l’UPR a appelé ses hôtes au calme. « Vous devez garder le calme et éviter les joutes. Restez patients et refusez de vous prêter à toute forme de violence, surtout la violence verbale. C’est ce qui me donnera la force de négocier pour vous », a conseillé Bah Ousmane.

Après ce compte rendu, le leader de l’UPR a demandé à tous ceux qui sont concernés par l’assemblée générale hebdomadaire du parti de rester sur place. Mais, aux autres de partir sans se gêner… « Je sais que dans ce groupe, il n’y a pas que les partisans de l’UPR, il y en a qui sont de l’UFDG, du RPG… Ne vous gênez pas du tout ! Mon engagement est sans faille pour la défense de votre cause. Puisque je ne suis pas le seul. Mais, vous êtes venus me voir pour deux choses. La première, vous savez que je connais bien le problème de Kaporo rails depuis 1998. La deuxième, vous êtes conscients que je suis proche du Chef de l’Etat. Et, vous avez estimez que je peux plaider votre cause. A mon tour, je vous rassure que je ferai de mon mieux, sachant bien que la volonté du président de la République s’inscrit dans la logique d’aider, de protéger les populations et de créer le bien être pour tous les Guinéens ».

Et, Bah Ousmane de rappeler que « si en 1998, le pouvoir avait brutalisé les gens, utilisé la force, détruit les habitations, causant parfois des pertes en vies humaines et d’importants dégâts matériels, le Président Alpha Condé, une fois au pouvoir, est allé à Kaporo rails rencontrer les populations et demander pardon au nom de l’Etat. Il a promis, si à l’époque, il était à l’opposition et le problème a été mis sous l’angle politique, Kaporo rails étant un fief de l’opposition, le président a dit qu’une pareille chose ne se répétera plus », a-t-il rappelé.

Ce point terminé, la réunion du parti a démarré par la présentation de nouveaux adhérents. Introduits par Aboubacar Touré, jusque-là responsable du parti GRUP d’Elhadj Papa Koly Kourouma, ces nouveaux adhérents comptaient dans leur rang des cadres et des opérateurs économiques qui sont originaires de la préfecture de Lélouma, précisément de la commune rurale de Linsan Saran et de Mali Yimérin, notamment de Dougountounny. Entre autres, il y avait Elhadj Aliou Nimaga et Elhadj Boubacar Nimaga qui ont tour à tour promis de s’engager fermement à l’UPR et derrière son leader, Elhadj Ousmane Bah.

Les débats ont continué ensuite sur la mobilisation du parti et la mise en place des exécutifs des communes. A ce niveau d’ailleurs, une commission a été désignée pour peaufiner les démarches du parti avant de décider de la conduite à tenir.

Les informations sur les affaires sociales dominées par la salutation des pèlerins revenus de la Mecque et la séance des bénédictions ont mis fin à la rencontre.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin