Kassory à la PrimatureLa Cellule Balai Citoyen ne ménage pas ses efforts dans son offensive contre la situation de crise que connait la Cour Constitutionnelle. Cette organisation de la société civile a porté plainte contre sept (7) frondeurs qui en veulent à monsieur Kéléfa Sall, président de ladite Cour.

Selon nos informations, le Cellule Balai Citoyen a saisi la Cour Suprême de notre pays, dans la journée d’hier lundi, 17 septembre 2018, d’une plainte contre les frondeurs pour « faux et usage de faux en écriture publique et authentique » (Article 585 et suivants du Code pénal).

La raison invoquée est liée à l’arrêt numéro 001 de la Cour Constitutionnelle qui constate « l’empêchement définitif et irrévocable » du président Kéléfa Sall. Contrairement à ce que les frondeurs ont mentionné dans le dit arrêt, le greffier en chef de la Cour Constitutionnelle, Daye Kaba n’a pas assisté à cette plénière. C’est pourquoi, la Cellule Balai Citoyen parle de « manœuvre frauduleuse pour obtenir, à la sauvette, l’éviction de Kéléfa Sall de la tête de la Cour Constitutionnelle ».

Guineematin.com vous propose de cliquer sur le lien suivant pour voir la copie de cette plainte :

PLAINTE CONTRE LES FRONDEURS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin