Insécurité à Labé : les commerçants cotisent pour payer des patrouilles de la sécurité

Au cours d’une réunion tenue hier, samedi, 22 septembre 2018, les commerçants de Labé ont décidé de cotiser pour soutenir les patrouilles mixtes composées de policiers et de gendarmes déployées sur le terrain par les autorités locales, en vue de sécuriser les boutiques et magasins du centre ville et autour du marché central, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

La salle des actes de la mairie de Labé a abrité ce samedi matin l’assemblée générale extraordinaire des commerçants de la commune urbaine. Convoquée par la chambre régionale du commerce, la rencontre portait sur des dispositions urgentes à prendre pour sécuriser le secteur commercial et le marché central de Labé.

Après moult débat, les participants ont convenu de faire des cotisations pour soutenir les patrouilles mixtes de la sécurité déployées sur le terrain depuis quelques jours par les autorités locales dans le but de faire cesser les cambriolages des boutiques et magasins enregistrés ces derniers temps au centre ville et autour du marché central.

Pour l’Administrateur du marché central de Labé, Mamadou Tely Bah, ces cotisations annuelles devront varier de 25.000 francs guinéens pour ceux qui sont à l’intérieur du marché et entre 30.000 et 50.000 pour ceux qui sont à l’extérieur du marché.

Même si l’initiative a vivement été saluée par les participants en présence d’un reporter de Guineematin.com, les jeunes commerçants comme Mamadou Dian Diallo ont invité les responsables de leur corporation et les autorités locales à être rigoureux dans l’application des recommandations issues de cette rencontre.

Ce n’est pas la première fois que des patrouilles mixtes composées de policiers et de gendarmes sont organisées au centre ville de Labé. Mais, à chaque fois qu’on envoie des agents sur le terrain, des dérapages imputés aux hommes en uniformes sont signalés. A telle enseigne que les autorités régionales sont régulièrement obligées de revenir sur leur décision, en faisant rentrer leurs troupes dans les différentes unités de police et de gendarmerie. Espérons que ce scénario habituel ne se répète pas avec ces nouvelles patrouilles.

Depuis Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS