Attaque armée à KissossoUne attaque à main armée a été enregistrée dans la nuit du dimanche à ce lundi, 24 septembre 2018 à Kissosso Plateau dans la commune de Matoto. Deux personnes ont été légèrement blessées et près d’1 million 500 mille de francs guinéens ont été emportés, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Il était 3 heures du matin, lorsqu’un groupe d’hommes armés a fait irruption dans la maison de Bafodé Diaby, située à Kissosso Plateau dans la commune de Matoto. Venus à bord d’une voiture, les assaillants se sont introduits dans la maison et ont pris une somme d’1 450 000 GNF et plusieurs objets de valeur.

« J’étais couché dans ma chambre, aux environs de 3 heures du matin, j’ai entendu des bruits, je me suis réveillé et je pensais que c’était des enfants qui se disputaient. Mais, quand je suis sorti, j’ai compris que c’était des bandits. Quand il m’ont vu, ils se sont rabattus sur ma porte et sont rentrés dans ma chambre, c’était une dizaine de personnes armées jusqu’aux dents. Ils avaient de pistolets, les Kalachnikov, en tout cas ils étaient lourdement armés. Quand ils sont entrés dans ma chambre, je leur ai dit, au lieu de me tuer, prenez tout ce que vous voulez et laissez-moi vivre. Que ce soit la télévision, le réfrigérateur prenez tout. Ils m’ont dit non, qu’ils ont besoin d’argent », explique la victime Bafodé Diaby.

Attaque armée à KissossoIl ajoute que les assaillants ont fouillé la maison et ont pris l’argent qu’ils ont vu sur place. «Ils ont pris 710 000 et certains de mes appareils plus quelques batteries qui coûtent 120 euros. Chez mon cousin, ils ont pris 740 000 plus 3 chemises. Ils ont blessé mon jeune frère. Lui, il a même pris la fuite, c’est ce matin qu’il est revenu à la maison. Mais avant qu’ils ne rentrent dans ma chambre, j’avais crié à 3 reprises au voleur. Heureusement, il y a un gendarme qui habite tout prêt de chez moi qui est venu à mon secours. Il y a eu échange de coups de feu entre eux », a dit Fafodé, lui-même légèrement blessé.

Selon la victime, cette attaque est la quatrième du genre depuis le début du mois de septembre à Kissosso Plateau. C’est pourquoi, il interpelle l’Etat sur cette question, sollicitant que des mesures urgentes soient prises pour assurer la sécurité des habitants de ce quartier.

Mohamed DORE pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 07 93 59

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin