Le bureau de la douane de Kourémalé, à la frontière guinéo-malienne a saisi une importante quantité de munitions, hier lundi 24 septembre 2018. Il s’agit de cartouches utilisées par les chasseurs mais aussi à l’occasion des conflits inter-communautaires enregistrés régulièrement dans les zones minières. Elles étaient dissimulées dans un véhicule en provenance de Bamako pour Mandiana, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Ce sont en tout 214 cartouches que les agents de la douane guinéenne basés à la frontière entre la Guinée et le Mali ont saisies. Ces munitions étaient dissimulées dans un camion transportant plusieurs autres produits. Le véhicule quittait Bamako pour la préfecture de Mandiana, en Haute Guinée. Mais, grâce à la fouille systématique des véhicules que les douaniers effectuent sur place, ils ont mis main sur les cartouches, se félicite Daman Condé, le porte-parole de la direction préfectorale de la douane de Siguiri.

« Hier, nos agents de Kourémalé nous ont informés de la saisie d’un camion en provenance de Bamako pour Mandiana. Le camion contenait 10 tonnes de ciment, 27 bidons d’huile végétale et 214 cartouches de chasse. C’est à 18 heures que le camion et son contenu nous est parvenu ici à Siguiri, et immédiatement on l’a déposé au camp d’infanterie de Siguiri. Le camion est arrivé à la frontière il y a trois jours, mais comme il fallait qu’il soit fouillé avant de passer, il est resté là-bas jusqu’au lundi », a expliqué le le porte-parole de la direction préfectorale de la douane de Siguiri.

A noter cependant que le chauffeur du camion et tous ceux qui étaient à l’intérieur sont introuvables. Ils ont pris la fuite pour éviter d’être arrêtés par les agents. Il faut dire que les cartouches sont souvent utilisées dans les affrontements autour du contrôle des mines d’or de la région. Affrontements qui font régulièrement des morts et des blessés.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin