Un incendie s’est produit dans la nuit d’hier, dimanche 30 septembre 2018, dans la commune urbaine de Kindia. Trois appartements et leurs contenus ont été consumés par le feu. Les habitants de ces maisons, eux, ont heureusement pu être sauvés, dont certains de justesse, rapporte un correspondant de Guineematin.com sur place.

C’est dans le secteur Boubouya que cet incendie est survenu. Le feu s’est déclaré dans un bâtiment de trois appartements au moment où leurs occupants étaient couchés. Parmi les victimes, Naby Yansané, le chef du centre d’écoute, de conseils et d’orientation des jeunes (CECOJE) de Kindia. Lui et sa femme ont été sauvés de justesse par les voisins.

« J’étais couché lorsque j’ai entendu un grand bruit au salon. Je me suis levé pour ouvrir la porte de la chambre et immédiatement la fumée s’est répandue dans la chambre, on ne pouvait plus respirer ma femme et moi.

J’ai eu le réflexe d’ouvrir vite les deux fenêtres, madame et moi nous nous sommes collés aux fenêtres pour un peu respirer, et on a appelé au secours. C’est à ce moment que les voisins sont venus gâter la grande porte et on a pu sortir.

Moi j’ai eu des blessures à plusieurs endroits, ma femme aussi a eu des blessures au dos. Nous avons perdu également beaucoup de nos objets parce qu’on avait au salon un téléviseur, un congélateur, une bibliothèque et un salon complet.

Au niveau des chambres, il y avait des armoires, des lits, des buffets, un ordinateur portatif et beaucoup de petits objets aussi ont été brulés. Donc, nous lançons un SOS à toutes les personnes de bonne volonté de nous venir en aide », témoigne cette victime.

Naby Yansané indique que cet incendie est causé par un court-circuit et pointe du doigt les mauvaises installations électriques d’être à l’origine des incendies qui sont récurrents à Kindia. Après sa maison, c’est celle de Mariam Sylla qui a été touchée. Elle aussi a perdu beaucoup de biens.

« Au départ, le courant n’était pas arrivé au niveau de mon appartement parce que mon disjoncteur avait sauté. Mais le feu est passé par le fil pour venir chez moi. Rien n’est sorti dans la chambre, tout a été brûlé, il n’y a que du cendre et le reste des objets volés. Aujourd’hui, nous les victimes, on ne sait pas que faire, nous comptons sur Dieu », a dit cette autre victime.

A noter que les sapeurs-pompiers sont intervenus tardivement pour éteindre le feu qui avait déjà fini de consumer le contenu des trois appartements touchés.

De Kindia, Mamadouba Sylla pour Guineematin.com

Tel. 623 78 43 73

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin