La première session du conseil administratif préfectoral de Télimélé s’est achevée hier dimanche, 30 septembre 2018. La rencontre a permis de faire le point sur la gestion de l’année écoulée et de présenter le budget 2018 de la préfecture. Cette rencontre intervient après plusieurs mois de retard, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Neuf mois après le début de cette année, les cadres de la préfecture, les sous-préfets, les sectaires généraux des communes, les directeurs préfectoraux, les chefs de services, les acteurs de la société civile, le conseil des sages et les religieux, se sont retrouvés pour tenir la première session du conseil administratif préfectoral de Télimélé

Amara Lamine Soumah

Cette rencontre qui devait avoir lieu 6 mois auparavant, a retardé à cause de l’instabilité politique due à la crise qui a suivi les élections locales du 04 février dernier. « En principe, chaque année, nous avons droit à quatre (4) sessions (la session de mars, la session de juin, la session d’octobre et la session de décembre). Mais cette année, au regard de toutes les perturbations au niveau du pays, ce n’est que maintenant qu’on a pu tenir la première session du conseil administratif préfectoral », a expliqué le Préfet Amara Lamine Soumah.

Pendant trois jours, les participants à cette session ont discuté sur les rapports d’activités de l’année écoulée mais aussi sur le budget 2018 de la préfecture qu’ils ont unanimement approuvés. Un budget qui se chiffre à hauteur de plus de 310 millions de francs guinéens, indique le trésorier préfectoral, Alsény Cheikh Sylla.

« Nous sommes rentrés en ligne directe par rapport à l’évaluation, tout d’abord il fallait présenter l’exécution du budget 2017 qui était chiffré à plus de 242 000 000 de francs guinéens et la prévision budgétaire pour 2018 qui est de 314 000 000 de francs guinéens. Ça veut dire que c’est un budget progressif par rapport aux ressources financières qui ne permettent pas de parler de milliard.

C’est ainsi, après avoir arrêté les lignes, nous avons prévu des axes de développement qui sont consacrés dans ce présent budget. Le compte rendu de 2017 a été fait aux membres statutaires qui l’ont approuvé à l’unanimité et je pense que nous allons bientôt rentrer dans la phase d’exécution de l’année 2018 », laissé entendre le financier de la préfecture.

Le budget 2018 est ainsi voté à 5 mois seulement de la fin de l’année.

Télimélé, Ousmane Dieng pour Guineematin.com

Tél. : 622525250

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin