Comme dans toutes les villes du pays, le 60ème anniversaire de l’accession de la Guinée à l’indépendance a été célébré ce mardi, 02 octobre 2018 à N’zérékoré. La cérémonie a connu une forte mobilisation des autorités et des habitants de la commune urbaine et s’est déroulée dans une ambiance festive, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

C’est le ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie maritime, parrain de N’zérékoré, et le Gouverneur de la région administrative, Lancéi Condé, qui ont co-présidé les festivités du 02 octobre dans la ville. Les autorités ont procédé tout d’abord au dépôt d’une gerbe de fleur à la place des martyrs de la ville avant de s’adresser aux citoyens fortement mobilisés pour célébrer cette fête nationale. Dans son discours, le Gouverneur de région a rappelé l’importance de la date du 02 octobre et de celle du 28 septembre pour notre pays.

« 28 septembre 1958, 02 octobre 1958. Deux dates, deux événements historiques indissociables dans la mémoire collective de notre peuple. Si le 28 septembre 1958 marque la date la plus courageuse du peuple de Guinée qui a pris la décision de s’affranchir à jamais du joug colonial en votant massivement non au projet de communauté proposé par la métropole, le 02 octobre quant à lui marque la proclamation de la souveraineté nationale. Le résultat du vote est nettement très évocateur : 94,4% de non au niveau national et 97,29% pour le cercle de N’zérékoré. C’est dire que N’zérékoré était alors un bastion inébranlable du combat pour l’indépendance de notre pays », a dit Lancéi Condé.

De son côté, le ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie maritime en même temps parrain de la préfecture, a rendu hommage aux pères de l’indépendance. Frédéric Loua a ensuite invité les jeunes à emboîter leurs pas : « Saisissons cette opportunité pour rendre un hommage mérité aux pères fondateurs de notre République qui ont pu mettre de côté leurs divergences de vues et leur appartenance à des partis politiques différents pour faire face à la contradiction principale de l’époque qui était le colonialisme pour sortir notre peuple du joug colonial. Il nous revient aujourd’hui de perpétuer cette clairvoyance de nos pères et de sauvegarder cette unité d’action pour pouvoir lutter contre la contradiction principale pour relever le défi majeur du développement et de l’instauration de la paix et de la sécurité pour tous les Guinéens, sans distinction de race, de sexe, de religion ou d’ethnie », a lancé le ministre Frédéric Loua.

C’est dans une ambiance de ferveur et de quiétude que cette cérémonie de célébration du soixantième anniversaire de l’accession de la Guinée à la souveraineté nationale a pris fin par un défilé géant de toutes les corporations de la ville N’zérékoré.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel: +224620166816

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin