Au lendemain de la publication d’un décret du président Alpha Condé qui a validé la destitution du président de la Cour Constitutionnelle, Kèlèfa Sall, les dirigeants de l’opposition républicaine se sont retrouvés au QG de l’UFDG.
Au sortir de cette rencontre, le chef de file de l’opposition guinéenne a lancé un message d’alerte aux peuple de Guinée est à la communauté internationale : « la République est en danger ».

Mais, concernant le calendrier et la manière de réagir, les opposants sont encore hésitants : « L’opposition républicaine réagira de la manière la plus ferme contre cette violation de la constitution de notre pays », a dit Cellou Dalein Diallo.

Mais, quand est-ce qu’une réaction pourrait intervenir ? « Nous allons entreprendre des consultations avec les forces vives, avec tous les patriotes déterminés à défendre la constitution, la légalité, pour qu’ensemble nous puissions opposer à cette forfaiture la réaction qui convienne. Et croyez-moi, Alpha Condé trouvera les patriotes Guinéens sur son chemin dans sa tentative de tripatouiller la constitution pour s’offrir un troisième mandat », a indiqué le président de l’UFDG et porte-parole de circonstance de l’opposition républicaine.

A suivre !

Mamadou Laafa Sow était au QG de l’UFDG pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin