L’ambassade la Fédération de Russie en Guinée a servi de cadre, hier jeudi 04 octobre 2018, à la célébration du 60ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. De nombreux invités de marque, aussi bien des guinéens que des étrangers, ont pris part à la cérémonie, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Il y avait notamment Madame la Première Dame de la République, du président de l’Assemblée nationale, du ministre d’Etat chargé des Affaires présidentielles, ministre de la Défense nationale, du ministre de l’hôtellerie du tourisme et de l’artisanat, du ministre des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger, du ministre de la sécurité et de la protection civile, du ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle, du travail et de l’emploi…

La cérémonie a été marquée par le discours de son excellence Alexandre Bregadzé, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la fédération de Russie en Guinée. Actualité obligeant, le diplomate russe est revenu sur la célébration, le 02 octobre dernier, du 60ème anniversaire de l’accession de la Guinée à l’indépendance, pour dire que dans ce monde, les peuples sont devenus interdépendants. « Le 02 octobre dernier, nous avons fêté le 60ème anniversaire de la proclamation de la République de Guinée, mais pas de l’indépendance de la Guinée. Dans notre monde interdépendant, ce mot, a mon avis, n’est pas correct. Nous tous, nous dépendons des uns des autres, nous dépendons de l’état de santé de la Santé de notre Planète, du climat qui change, des catastrophes naturelles qui nous attaquent, du CO2 que nous respirons, etc. »

Toutefois, revenant sur la date du 02 octobre 1958, monsieur Alexandre Bregadzé a salué le combat mené par les guinéens à cette époque, une suite logique du courage légendaire de notre peuple. « Il est connu que les français, surtout le généra de Gaulle, ont été déçus de la décision du peuple guinéen. Leur était dure : les français ont abandonné la Guinée, plutôt la République de Guinée qui a été reconnue assez rapidement par d’autres pays, y compris par l’Union Soviétique, en particulier le 04 octobre 1958. Alors, c’est aujourd’hui, ce soir que nous fêtons le 60ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre nos deux pays, vu que la fédération de Russie est la continuatrice de l’Union Soviétique », a précisé monsieur Bregadzé.

Par ailleurs, Alexandre Bregadzé a cité quelques réalisations de l’Union Soviétique en Guinée : « la route de Donka et l’autoroute Le Prince, Centre de la Radio nationale (1961), le grand Stade du 28 septembre et l’Institut polytechnique de Conakry (1964), Hôtel Camayenne (1965), Faculté de Médecine de l’institut polytechnique (1969), CERESCOR (Centre des Recherches Océanographiques) en 1981 ».

En outre, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la fédération de Russie en Guinée dira qu’aujourd’hui, « notre coopération se développe essentiellement dans le domaine économique, dont le leader est la compagnie RUSAL ; dans les formations des cadres ; dans la santé. Il n’y a pas longtemps, les médecins russes, sur la base du Centre médical russo-guinéen à Kindia, ont élaboré une nouvelle version en poudre du vaccin contre le virus Ebola qui peut être conservé en température de -5° C. »

Plus loin, Alexandre Bregadzé a fait savoir que le 04 octobre 2018, « les ministres des Affaires Etrangères de nos deux pays, M. Lavrov et M. Touré, se sont échangé des messages de félicitations à l’occasion du 60ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Russie et la Guinée… Soyons solidaires avec la Guinée et avec tout le continent africain, plein de potentiel énorme. Soyons solidaires entre nous tous pour que cette solidarité nous aide de construire le meilleur Avenir pour, nous pour nous et les générations à venir ! »

Pour sa part, le président de l’Assemblée Nationale a dit sa joie d’assister à la célébration de 60 ans d’amitié Russo-guinéenne : « Je suis très heureux d’assister à cette fête anniversaire de 60 ans d’amitié de la Guinée avec l’URSS, à l’époque, et aujourd’hui la Russie. Je dois rappeler que c’est grâce à l’intervention rapide de la Russie que la Guinée a pu, très rapidement, se stabiliser. Parce que, lorsque nous avons dit Non à la coopération franco-guinéenne, la France est partie avec tout ce qu’elle avait ici, elle a arrêté les subventions… La Guinée s’est retrouvée toute seule, obligée de se prendre en charge. Et, c’est parce que la Russie est intervenue rapidement que nous avons pu tant sur le plan commercial que sur le plan financier et surtout culturel, puisqu’elle a apporté une grande assistance dans le domaine de l’éducation, que la Guinée a pu démarrer comme elle devait le faire. Donc, fêter les 60 ans de cette amitié, ce rapport de coopération entre la Guinée et la Russie, franchement nous ne pouvons qu’être heureux. Tous les guinéens ne peuvent qu’être heureux et remercier infiniment nos partenaires Russes d’avoir fait ce qu’ils ont fait pour nous permettre de ne pas avoir des difficultés de démarrage lorsque nous avons accédé à l’indépendance ».

Selon Mamady Touré, ministre guinéen des affaires étrangères, « si la Guinée est debout aujourd’hui sur ses pieds, c’est d’abord à la détermination des populations guinéennes mais aussi le soutien des partenaires, des amis comme l’Union Soviétique à l’époque (1958, ndlr) pour nous accompagner. Donc, le gouvernement est venu ici pour exprimer cette gratitude à l’Union Soviétique pour le soutien qu’ils nous ont accordé ».

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin