Aboubacar Soumah : « nous demanderons le départ de toute autorité qui intimidera nos camarades » (vidéo)

Comme indiqué dans une précédente dépêche de Guineematin.com, le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) a organisé une assemblée générale organisée à son siège, à Donka, dans la journée de ce samedi, 06 octobre 2018.

Au sortir de cette rencontre, Aboubacar Soumah, le secrétaire général du SLECG et ses camarades ont annoncé la poursuite de la grève générale et illimitée entamée depuis le 03 octobre dernier. « Nous informons l’opinion nationale et internationale que la grève se poursuit, elle continue. Et, face aux manœuvres dilatoires orchestrées par les autorités gouvernementales, nous invitons tous les enseignants de Guinée à resserrer les rangs, à être très vigilants pour qu’ils continuent le lundi (8 octobre 2018, ndlr) à observer le mot d’ordre de grève et de le maintenir jusqu’à l’obtention d’un certain montant par rapport aux huit millions de francs guinéens que nous avons revendiqué et que nous avons déclaré négociable. Donc, tous les enseignants doivent rester à la maison  », a indiqué le leader du SLECG.

Très déterminés, les syndicalistes ont menacé de demander le départ de tout responsable qui intimidera les enseignants. « Pour les responsables administratifs qui sont en train de proférer des menaces à l’endroit des enseignants tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays, nous leur demandons de bien vouloir se ressaisir. Faute de quoi, nous allons demander leur départ. Toute autorité, à quelque niveau que ce soit, qui se manifeste dans les intimidations à l’endroit de nos camarades, nous demanderons son départ pur et simple », a indiqué Aboubacar Soumah.

Ci-dessous, Guineematin.com vous propose notre reportage vidéo de cette assemblée générale :

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS