Dinguiraye : le film de la victoire du RPG sur l’UFDG à la commune urbaine

La nouvelle a presque finie de faire le tour de la Guinée. C’est une équipe entièrement acquise au RPG Arc-en-ciel et au président Alpha Condé qui va désormais conduire les destinées de la commune urbaine de Dinguiraye, fief traditionnel de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), principale formation politique de l’opposition guinéenne dirigée par l’ancien premier ministre, Elhadj Mamadou Cellou Dalein DIALLO, a appris Guineematin.com d’une source officielle.

Le secrétaire fédéral de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Abdoul Kébé, tête de liste du parti sorti majoritaire au suffrage universel direct lors des élections communales du 4 février 2018 a perdu, ce dimanche, 07 octobre 2018, le poste de maire qu’il convoitait face à son ancien secrétaire administratif, Amadou Tidjane Bah, président de la délégation spéciale sortante.

Cette information qui a déjà fait le tour de la Guinée nous a été confirmée par le préfet de la localité, Colonel Mamadou Lamarana DIALLO qui a supervisé, ce dimanche, 07 octobre 2018, l’installation du nouveau conseil communal et la désignation des membres de l’exécutif communal de Dinguiraye, en présence du délégué de son département et du député uninominal, Honorable Dr Fodé Maréga de l’UFDG.

« Il y avait deux principaux partis et une liste indépendante qui se disputaient les différentes places de l’exécutif communal. L’UFDG avec 9 sièges, le RPG Arc-en-ciel avec 7 sièges et la liste Bhantal Dinguiraye constituée par le maire sortant. Le RPG a négocié avec le groupe des indépendants qui ont accepté d’intégrer le parti. Tous les membres de cette liste indépendante ont accepté tous d’adhérer au RPG Arc-en-ciel. Il y avait aussi 4 autres conseillers élus sur des listes de partis politiques parmi lesquels 3 ont tous accepté d’aller avec le RPG Arc-en-ciel. Le 4ème a préféré rejoindre l’UFDG. Ce qui a donné au parti présidentiel 19 conseillers contre 10 sièges pour l’UFDG » a expliqué le préfet de Dinguiraye, Colonel Mamadou Lamarana DIALLO au téléphone de Guineematin.com, dans la soirée de ce dimanche, 07 octobre 2018.

Ainsi, le nouveau maire RPG Arc-en-ciel de Dinguiraye, Amadou Tidjane Bah a été élu avec 19 contre 10. De la même manière, les 4 autres postes d’adjoints au maire ont été attribués au RPG Arc-en-ciel et à ses alliés.

Il semble qu’après avoir perdu le poste de maire, l’UFDG a tenté en vain pour les 3 premiers postes d’adjoints. Ce seulement au poste de 4ème maire adjoint que le parti de Cellou Dalein DIALLO n’a présenté aucun candidat, tirant certainement les meilleures leçons des 4 premières tentatives qui se sont soldées par un échec lamentable.

Plusieurs observateurs avertis de la scène politique guinéenne se demandent aujourd’hui si le parti de Cellou Dalein DIALLO avait-il réellement prévu cette nouvelle étape de la bataille pour le contrôle des mairies ?

En attendant d’avoir une réponse convaincante, un autre cas mérite d’être signaler : il n’y a aucune femme parmi les 5 personnes qui composent désormais l’exécutif communal de Dinguiraye. La seule qui a tenté au poste de 4ème adjoint maire, Aïssatou Selly Ly, élue sur la liste de l’UPR (de Bah Ousmane) a perdu, à cause de son jeune âge, devant son adversaire, Oumar Bah, candidat du PTS, parti de Mamady DIAWARA.

Amadou Tidiane BAH

En effet, au premier tour, le candidat du PTS a obtenu 14 voix, contre 11 pour Aïssatou Selly Ly. Le calcul a montré que le score de monsieur Oumar Bah ne fait pas plus de 50% du suffrage. Au second tour, chacun a obtenu 14 voix. Cette parité a conduit le délégué à envisager de les départager par l’âge. Les pièces d’identité produites par les candidats ont montré que le représentant du PTS est né un mois avant la naissance de Selly Ly. Les deux sont des promotionnaires.

Finalement, Oumar Bah qui est plus âgé a été proclamé élu au poste de 4ème adjoint au maire de Dinguiraye.

Malgré donc les multiples campagnes de sensibilisation des femmes parlementaires de Guinée, la seule dame qui a osé lever son petit doigt pour se porter candidate aux élections locales n’a bénéficié d’aucun traitement de faveur de la part du RPG Arc-en-ciel et ses alliés. Cette jeune dame a quand le mérite d’avoir eu le courage d’aller jusqu’au bout.

Rappelons qu’elle avait constitué une liste indépendante en tant qu’activiste de la société civile. Mais, les pressions sociales et les campagnes d’intimidation orchestrées par les politiciens ont fait fuir toutes les personnes qu’elle avait cooptées pour sa liste.

C’est donc à la dernière minute, qu’elle a accepté d’aller avec l’UPR qui lui offrait la place de tête de liste. Au moment où elle était en négociation très serrée avec d’autres listes sur le terrain.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél : (00224) 622 269 551 & 657 269 551

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS