Ouverture des classes à Lola : bras de fer entre le SLECG et la DPE

Depuis l’annonce de l’ouverture des classe, le mercredi 03 octobre 2018, les écoles sont restées presque fermées, puisqu’il n’y a eu ni élèves, ni enseignants jusqu’à ce 07 octobre 2018. Mais, ce dimanche, parents et élèves sont tiraillés par des appels contradictoires du SLECG et de la DPE, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Lola.

Expliquant l’absence des élèves par l’ouverture des classes en milieu de semaine, le directeur préfectoral de l’éducation a demandé aux parents de libérer les enfants et aux enseignants d’aller dès 7H 30 dans les différentes écoles.

« Les encadreurs et les enseignants sont invités à être tous à leurs postes respectifs à partir de 7 heures 30 pour le démarrage des cours ; car, la réussite du calendrier scolaire et du programme d’enseignement en dépend », a indiqué monsieur Saramodou Kourouma.

Face à cet appel, le représentant du SLECG à Lola a très rapidement contre attaqué. Monsieur Bèlè Loua a pour sa part invité les enseignants au respect de la décision du SLECG qui est d’observer le mot d’ordre de grève en restant à leur domicile.

A travers une lettre circulaire du bureau exécutif national du SLECG, signée du secrétaire général, Aboubacar SOUMAH en personne, monsieur Bèlè LOUA a invité les parents à garder leurs enfants à la maison.

Ainsi, la journée de demain, lundi, sera décisive dans ce bras de fer qui oppose les autorités au syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG). En attendant, les élèves et leurs parents sont dans une grande inquiétude…

A suivre !

De Lola, Léopold Konté pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS