Le corps sans vie d’un peintre d’origine léonaise, maître Patrice, a été découvert dans la petite matinée de ce lundi au quartier Mosquée, relevant de la commune urbaine de Labé où la victime était malade abandonnée dans une concession inhabitée, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Ce peintre était très connu par les citoyens du quartier mosquée où il avait installé son atelier. Le chef du quartier, Maître Ibrahima Sory DIALLO, Tintin a expliqué devant la caméra de Guineematin.com avoir connu le défunt à Labé, il y a de cela près de 30 ans. Mais, il est mort dans des circonstances pitoyables.

Il avait épousé une guinéenne qui lui a faite ces 2 enfants sur la photo. Cette femme serait décédée après avoir divorcé. Le regretté Maître Patrice est resté alors avec ses enfants jusqu’à sa mort.

Quand il est tombé malade, il n’avait plus la force physique d’exercer son métier de peintre. Ce qui l’a financièrement déstabilisé au point qu’il a contracté des arriérés de frais de loyer à Daka. Le concessionnaire a fini par le vider de la maison.

N’ayant plus les moyens de ce trouver un autre logement, il a emmené ses bagages dans ce bâtiments inhabité situé en face de son atelier. Dans un premier temps, il dormait dans les véhicules qu’il avait à peindre, alors que ces deux enfants étaient confiés ailleurs.

Alerté de la gravité de sa maladie, le chef du quartier, Maître Ibrahima DIALLO a négocié avec le gardien du bâtiment inhabité pour que Maître Patrice y passe la nuit jusqu’à ce qu’on trouve les moyens de le rapatrier avec ses enfants en Sierra-Léone. C’est dans ce contexte qu’un laissez passer a été délivré par les services de police, avec cette photo sur laquelle on le reconnait avec ses enfants.

Sa fille l’a vu pour la dernière fois, dimanche soir, aux environs de 18 heures. Elle a quitté son père les larmes aux yeux. Les proches collaborateurs de son père ne savaient même pas où la retrouver avec son jeune frère lorsqu’ils ont constaté le décès de son père.

Par ailleurs, dès l’annonce de cette triste nouvelle, les services de santé et de police se sont rendus sur le terrain pour le constat d’usage. Le médecin légiste de la Région Administrative de Labé, Dr Amadou Mouctar DIALLO a conclu à une mort naturelle.

Mais, il convient de signaler que des produits médicaux, et une ordonnance ont été retrouvés à côté du corps de la victime. L’ordonnance ne donne aucune indication sur l’identité et l’adresse de celui ou celle qui l’a prescrite. Pire !

Certains produits sont contre indiqués pour quelqu’un qui ne s’alimente bien.
Le médecin légiste pense alors que ces produits ont été des facteurs qui ont accéléré la mort du vieux, supposant qu’il n’avait plus les moyens de se trouver de la bonne nourriture.

Qu’à cela ne tienne ! Après le constat des services compétents qui n’ont rien signalé de suspect, le corps de Maître Patrice a été rendu aux responsables du quartier, chargé d’organiser l’inhumation, en collaboration avec la famille éplorée.

La rédaction de Guineematin.com souhaite que son âme repose dans le Paradis et que ces deux enfants trouvent un bon tuteur avec lequel ils vont se sentir en sécurité en vue de goûter les délices de la vie.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (0024) 622 269 551 & 657 269 551

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin