Dr Mikailou Sampou

Quelques jours après la défaite de son club en finale de la coupe nationale de Guinée, le président du Wakrya AC de Boké a accordé un entretien à Guinéematin.com ce mercredi, 10 octobre 2018. Dr Mikailou Sampou a livré son sentiment suite à cette finale perdue face au Horoya et est revenu sur le bon parcours de son équipe au cours des quatre dernières années, ainsi que sur les préparatifs de la coupe de la CAF que le Wac va disputer pour la première fois de son histoire.

Décryptage !

Guineematin.com : le 05 octobre dernier, votre club, le Wakrya AC, a disputé pour la première fois une finale de la coupe nationale. Finale que vous avez perdue 1-0 face au Horoya de Conakry. Comment vous avez vécu cette défaite ?

Dr Mikailou Sampou : être en finale et la perdre c’est une déception. Une déception dans la mesure où on souhaiterait remporter le trophée pour terminer la saison en beauté. Mais j’ai aussi un sentiment de fierté parce qu’on a atteint la finale et les gamins (les joueurs) ont joué le match jusqu’au bout. Perdre 1-0 devant le Horoya qui était le grand favori, c’est un sentiment de déception et de l’autre côté un sentiment de fierté pour ce beau parcours qui nous a permis d’atteindre ce stade de la compétition.

Guineematin.com : vous parlez de beau parcours, justement le Wakrya a connu une ascension fulgurante au cours des quatre dernières années, en quittant la ligue nationale pour venir disputer le podium de la ligue 1 et jouer une finale de la coupe nationale. Quelle est la clé de ce parcours qu’on pourrait qualifier de réussi ?

Dr Mikailou Sampou : chez nous, notre force d’abord, c’est le staff technique que je remercie de passage, l’équipe. Car chez nous, c’est une équipe que nous avons, on n’a pas de stars, nous avons de joueurs de toutes les catégories confondues. Et enfin, c’est l’organisation. Je pense que ce sont ces trois choses qui nous ont permis d’en arriver là. On a un bon staff qui travaille avec toutes les catégories, à commencer par l’équipe pro. Et au Wakrya, chacun joue pour l’autre. Tout le monde s’investit pour tout le monde, il n’y a pas de stars. Donc c’est tous ces mécanismes qui nous permettent de progresser.

Guineematin.com : même si le Wakrya a perdu la finale de la coupe nationale, votre club va tout de même disputer la prochaine coupe de la CAF puisque le Horoya sera en ligue des champions. Et ça, c’est une autre dimension tout à fait différente du championnat national, comment comptez- vous préparer cette compétition continentale ?

Dr Mikailou Sampou : c’est prématuré de penser à la préparation de cette compétition. On avait une finale à jouer, donc il fallait se concentrer et nous l’avons perdue d’une manière honorable avec une bonne qualité de jeu. Et la préparation de cette compétition de la CAF passe nécessairement par le renforcement de l’effectif et la mise en place de tout ce qui concerne l’exigence de la CAF pour entamer cette compétition qui va être une nouvelle aventure pour nous Wakrya AC, qui est un club de région.

Guineematin.com : vous avez parlé de renforcement de l’effectif. Est-ce qu’il faut s’attendre notamment à des joueurs étrangers au Wakrya ?

Dr Mikailou Sampou : Comme vous avez dû le voir, depuis que le Wac est créé, nous nous avons une spécificité qui est celle de pouvoir valoriser le talent national. Certes, il y avait un seul étranger qui était le défenseur central Abry Junior. Mais, pour l’instant, nous avons une priorité qui est celle de recruter les meilleurs joueurs guinéens dans certains clubs dont on pourrait avoir. La porte n’est tout de même pas fermée. S’il y a une possibilité de recruter un ou deux joueurs étrangers qui viendront nous aider à atteindre nos ambitions, nous le ferons. Mais, l’objectif est de faire la promotion du talent local.

Guineematin.com : on sait tout de même que les joueurs locaux ne font pas toujours le poids devant des équipes venant de championnats plus relevés que le nôtre. Qu’est-ce qu’il faut, selon vous, pour le Wac pour faire une belle aventure en coupe de la CAF ?

Dr Mikailou Sampou : peut-être que je vais vous décevoir un peu, mais je peux vous dire que je ne suis pas d’accord avec votre raisonnement. Exemple, le Hafia est allé chercher des talents un peu partout en Afrique, mais ils ont été éliminés dès l’entame de la compétition. Notre équipe nationale locale a joué le CHAN 2018 (Championnat d’Afrique des Nations), ce qui veut dire que notre sélection locale fait partie des 16 meilleures équipes locales d’Afrique.

Cela veut dire que cette génération révèle de talents. Pour moi, j’estime que parfois ça passe et parfois ça ne passe pas. Mais, nous, nous allons saisir notre chance et nous souhaitons avoir les meilleurs qui pourront nous donner entière satisfaction. Cela se manifestera pour eux comme un challenge. Il faut que chacun cherche de son côté et essaye de faire la promotion de son pays et de son talent, c’est ce que nous au Wakrya nous voulons.

Guineematin.com : le stade de Boké ne peut pas recevoir les matchs de la coupe de la CAF parce qu’il n’a pas de gazon. Où souhaitez-vous disputer vos matchs à domicile ?

Dr Mikailou Sampou : notre plus grand souhait est de jouer au stade 1er mai à Boké parce qu’ils nous avaient promis des gazons synthétiques que nous n’avons pour l’instant pas vus. Aucun gazon n’a poussé, aucun terrain n’est aménagé. Donc, il ne faut pas qu’on nous nourrisse d’espoir. Je vous rassure que nous avons exprimé partout que nous voulons jouer nos matchs à domicile dans nos régions en commun accord avec d’autres clubs de l’intérieur du pays comme le CI Kamsar et la SAG de Siguiri. Nous sommes des clubs soutenus par des sociétés minières de la place, et vouloir jouer à Conakry, on ne pourra pas faire la politique de ces sociétés partenaires.

Elles acceptent de nous accompagner parce que nous sommes des clubs qui appartiennent à ces régions où elles exploitent. Pour ce qui est de la préparation rassurez-vous. Nous avons joué toute une saison sur du gazon naturel et du synthétique, donc aucun problème ne se pose. Je ne pense pas qu’il y ait un joueur qui va se plaindre pour un problème d’adaptation de terrain, ou bien dire qu’il n’est pas habitué à jouer sur du gazon. Mais, s’il s’agit de mises au vert d’une ou deux semaines pour la compétition africaine, rassurez-vous que ce n’est pas exclu.

Guineematin.com : l’entraîneur Guillaume Soumah est en fin de contrat avec vous. Est-ce que vous comptez renouveler son bail ou vous voulez en finir là avec lui et chercher un autre coach ?

Dr Mikailou Sampou : je profite de cette occasion pour remercier le coach Guillaume Soumah, tout le staff, les joueurs, le bureau exécutif, les supporters, bref tout le monde. Chacun de son côté pour son implication à la hauteur de son soutien et de son accompagnement. Par rapport au coach, il n’y a même pas de question. Nous sommes satisfaits de tout ce qu’il a fait avec le club depuis deux ans. On ne parle même pas de prolongation de contrat avec lui. Il est en personne dans le projet du Wakrya AC. Ça veut tout dire, il est chez lui, il est en famille et cela sans aucun doute.

Entretien réalisé par Abdoul Aziz Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin