Abdoulaye Bah, candidat à la mairie de Kindia, a tenu à répondre à la récente sortie du député de Kindia, honorable Demba Fadiga qui a laissé entendre que le responsable de l’UFDG est décrié même dans son propre camp.

L’opposant a réuni tous les conseillers élus sous la bannière de son parti à Kindia pour prouver à l’opinion qu’il n’y a nullement de division dans son camp et que tous les conseillers sont soudés derrière lui, a constaté un des correspondants de Guineematin.com dans cette préfecture.

« J’ai ténu à réunir les conseillers communaux de l’UFDG, pour montrer que nous sommes en parfaite harmonie et démentir les propos du député uninominal de Kindia qui relèvent de la pure invention et qui ne sont pas honorables pour un député d’une nation qui aspire à être respecté et respectable.

Il a dit que Abdoulaye Bah est même décrié par sa propre liste. Il cherche à créer la zizanie, la disjonction, la confusion au sein de l’UFDG, ça ne marchera pas. L’équipe que j’ai l’honneur de diriger est prête intellectuellement, physiquement et moralement à être à la commune de Kindia pour servir la population », a déclaré Abdoulaye Bah au cours de cette rencontre.

Le très controversé candidat à la mairie de Kindia estime que cette sortie du député Fadiga s’inscrit dans la logique du pouvoir qui veut bafouer l’accord politique donnant la mairie de Kindia à l’UFDG. Mais, il soutient que cet accord sera effectivement respecté comme ce fut le cas à Dubréka. « Un accord c’est un document qui fixe ce qu’il faut faire pour éviter la confusion. L’accord du 8 août est bien précis. Pour le cas de Kindia, l’UFDG désigne le maire pour la commune urbaine.

Le RPG désigne le premier vice maire, l’UFDG désigne le deuxième vice maire, le RPG désigne le troisième vice maire et enfin l’UFDG désigne le quatrième vice maire. A Dubreka, l’accord dit que l’UFDG se désiste, ne présente pas de candidat et le RPG présente, choisit, désigne son candidat. Le maire donc de Dubréka devient du RPG, ce qui a été déjà fait.

Donc le premier vice maire devait être de l’UFDG Makiou Sall, même si cela n’a pas été respecté ; le deuxième vice maire du RPG, le troisième vice maire UFDG et le quatrième vice maire RPG. C’est ça l’esprit de l’accord, on appelle cela en sciences politiques, le partage du pouvoir pour la paix. Donc, à Dubréka, l’UFDG a respecté son engagement de moralité publique et à Kindia on doit en faire autant », a laissé entendre l’opposant.

Abdoulaye Bah a, enfin, invité la population de Kindia à rester unie, fraternelle, et à mettre de côté les considérations ethniques et régionalistes pour le bien de Kindia.

De Kindia Mamadouba Sylla pour Guinéematin.com

Tel: 623 78 43 73

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin