Siguiri : le préfet répond à ceux qui l’accusent de vouloir torpiller le RPG-AEC

Le chef protocole du préfet de Siguiri a été agressé récemment dans son bureau par des jeunes du RPG Arc-en-ciel de Kintinian. Le préfet, Elhadj Ibrahima Kalil Kéita, a animé une conférence de presse pour démentir les propos qui l’accusent de favoriser un candidat indépendant au détriment du RPG Arc-en-ciel, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la localité.

Trois jours après l’agression physique et verbale de son chef protocole, blessé par des jeunes du RPG Arc-en-ciel de Kintinian, le préfet a réuni les médias locaux pour lever l’équivoque.

Pour commencer, Elhadj Ibrahima Kalil Keïta a rappelé les résultats obtenus par les candidats lors des élections locales du 04 février 2018, avant d’accuser certains militants d’avoir transformé ses propos.

Selon le préfet, « à l’élection du 4 février passé, le RPG n’a pas été majoritaire à Kintinian. Le RPG a eu 13 voix, Bouré Sanou (candidat indépendant) a obtenu 18 voix et les partis d’opposition (UFDG, UFR et PTS) ont eu 6 voix. Il faut que le RPG cherche des alliés à Kintinian. Donc, en ma qualité de membre du bureau politique national, j’ai rencontré la tête de liste de Bouré Sanou pour qu’il pactise avec le RPG AEC. Certains militants sont partis transformer mes propos partout, en disant que le préfet et son général, Siné Magassouba, n’aiment pas le RPG et que je soutiendrai la liste indépendante ».

Pour le préfet, de telles accusations ont eu pour conséquences le déchainement des jeunes contre son chef protocole. « C’est ce qui a fait les jeunes sont venus agresser mon chef protocole dans son bureau en le blessant, ce dimanche. Non seulement, il n’y avait pas de travail, mais aussi je n’avais pas convoqué de réunion. Ils ont quitté Kintinian pour venir le frapper ici. Si non, j’ai parlé de l’alliance du RPG avec Bouré Sanou pour éviter que l’opposition remporte la commune rurale de Kintinian. Si Bouré et l’opposition se rallient, on dira que l’opposition ou la liste indépendante a remporté la commune de Kintinian. C’est ce que je voulais éviter. Ils sont partis transformés mes propos partout jusqu’à les jeunes sont venus agresser mon chef protocole. Un comportement que je condamne d’ailleurs », a laissé entendre Elhadj Ibrahima Kalil Keïta.

Pour l’instant, aucune date n’est fixée pour l’installation des conseils communaux à Kintinian.

De Siguiri, Bérété Lancei Condé pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS