Le procès du massacre du 28 septembre 2009 au stade de Dixinn aura lieu au cinéma Liberté, à l’entrée de la commune de Kaloum. L’annonce en a été faite ce vendredi 19 octobre 2018 par le ministre de la Justice, maitre Cheick Sakho, à l’occasion de la 3ème rencontre du comité de pilotage en charge de la préparation matérielle dudit procès, a appris un reporter que Guineematin.com a dépêché sur place.

Au terme d’un huit clos de près de deux heures, le ministre Cheick Sakho s’est adressé à la presse en précisant le lieu qui va abriter la cérémonie tout comme le budget prévisionnel.

En ce qui concerne l’aspect logistique, le ministre dira qu’après de nombreuses propositions faites par les membres du comité de pilotage, il a été retenu que « le procès aura lieu à Conakry. Et à Conakry, quel lieu peut abriter ce procès ? La Cour d’Appel a été exclue parce qu’on ne peut pas mobiliser la Cour d’Appel entre 3 et 6 mois. Il faut que les procès classiques et quotidiens puissent se dérouler normalement. On a exploré plusieurs possibilités. Il y en a qui ont parlé du palais des nations, de l’esplanade du palais du peuple où on devait faire un chapiteau. Et puis, il y a eu une option sur le cinéma Liberté. Et, c’est l’option qui a été choisie et arrêtée. La grande salle de ce cinéma va être aménagée et transformée en salle d’audience ».

Par ailleurs, le ministre dira que ce choix répond à des questions de sécurité pour ce procès inédit. « Il faut tenir compte des questions de sécurité, c’est pourquoi nous avons avec nous le représentant du haut commandement de la gendarmerie, et un du ministère de la sécurité. Et, comme c’est à la jonction, à l’entrée de Kaloum, avec les deux corniches et l’Autoroute. Pace qu’il faut assurer la sécurité des victimes, des témoins, des accusés, des magistrats et des greffiers, en plus des citoyens puisque c’est un procès public », a expliqué maitre Cheick Sakho.

Pour ce qui est du budget prévisionnel, le ministre Cheick Sakho dira qu’il a fallu une réunion du conseil interministériel pour qu’une décision soit prise. « Ça a été acté par le conseil interministériel et, c’est dans le projet de budget qui est déposé à l’Assemblée Nationale que je vais aller soutenir devant les élus du peuple. Je donne quelques chiffres, qui sont des chiffres. On a un budget prévisionnel de 78 milliards 87 millions 711 mille 600 francs guinéens. La part de l’Etat, le BND (Budget National de Développement) s’élève à 77 % de ce budget, soit 60 milliards 255 millions de francs guinéens. Pour Le reste du budget, les 23% seront apportés par deux partenaires au développement, c’est-à-dire les 17 milliards 832 millions 702 mille francs guinéens. Vous avez les Etats Unis pour 13 milliards 319 millions 600 mille francs guinéens et l’Union Européenne pour 4 milliards 513 millions 120 mille francs guinéens. C’est les deux partenaires qui se sont annoncés de façon claire pour appuyer notre pays ».

Le comité de pilotage va se rencontrer de façon régulière, à chaque 3 semaines, en vue d’échanger et de faire le bilan. La grosse question qui reste posée et de savoir à quand la tenue de ce procès qui va faire la lumière sur l’une des pages les plus sombres de l’histoire de la Guinée.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin