Depuis la matinée de ce lundi, 22 octobre 2018, des perturbations sont enregistrées dans certains endroits de la capitale guinéenne. C’est le cas notamment à Kaloum et sur l’axe Bambéto-Cosa, précisément au niveau de Koloma marché ; là où le jeune Ibrahima Bah avait été tué par balle la semaine dernière…

Selon des informations recueillies sur place par un reporter de Guineematin.com, il n’y a eu que quelques policiers qui y ont été déployés pour le maintien d’ordre. Mais, après une vingtaine de minutes d’affrontement avec les jeunes manifestants, les agents de la police ont été pourchassés par les jeunes avec des jets de pierres.

Pour le moment, les véhicules qui prennent le risque de d’emprunter cette voie passent par intermittences.

Sur l’origine de ces échauffourées, on n’a pour l’instant pas assez d’informations précises. Les voisins parlent d’élèves mécontents de la grève des enseignants qui se prolonge. Mais, on sait aussi qu’il y a cette tension liée à la frustration de l’opposition guinéenne suite à la violation de l’accord politique et qui prévoit d’ailleurs une marche pacifique demain, mardi, à Conakry.

A suivre !

Ibrahima Sory Diallo est à Koloma pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin