La bataille pour le contrôle de la mairie de Fafaya a provoqué une profonde division dans les rangs de l’UFDG, le parti qui a remporté les élections locales du 04 février 2018 dans cette commune rurale de la préfecture de Koubia.

Le parti n’a pas réussi à avoir un seul candidat consensuel au poste de maire et a dû présenter les deux prétendants à ce poste à l’élection de l’exécutif du conseil communal. Elhadj Cellou Doukkaré Diallo a finalement remporté la bataille devant son challenger Elhadj Mamadou Hady Diallo. Mais, cette victoire est contestée aujourd’hui par les partisans du candidat malheureux qui crient à un complot et refusent de reconnaitre le maire élu, a appris le correspondant de Guineematin.com à Koubia.

L’UFDG a remporté sans difficultés le scrutin du 04 février 2018 dans la commune rurale de Fafaya en obtenant 18 sièges sur les 23 que compte la mairie locale. Mais, c’est au lendemain des élections locales que la véritable bataille a commencé pour la représentation locale du principal parti d’opposition du pays. La bataille pour le contrôle de la mairie de cette sous-préfecture de Koubia.

En effet, trois élus de l’UFDG étaient candidats au poste de maire. Après plusieurs tractations, l’un d’eux s’est retiré de la course. Il restait donc deux candidats du même camp : Elhadj Cellou Doukkaré Diallo, membre fondateur de l’antenne de l’UFDG à Fafaya et Elhadj Mamadou Hady Diallo, fonctionnaire à la retraite rentré de Conakry à la veille des élections locales.

Etant intellectuel, ce dernier a bénéficié de beaucoup de soutiens au sein de la population locale. Mais, son adversaire qui est analphabète et très âgé, avait aussi un autre atout : celui de s’être battu fortement pour l’implantation de l’UFDG et son rayonnement dans la localité. La bataille entre les deux hommes s’annonçait donc rude, et elle n’a pas déjoué les pronostics.

Toutes les tractations menées à l’interne pour tenter de trouver un compromis entre les deux candidats à la mairie sont restées vaines. Les conseillers se sont rendus même à Koubia pour tenir une élection primaire sous la supervision du député uninominal de cette préfecture, lui-même issu de l’UFDG. Elhadj Mamadou Hady Diallo a remporté cette manche, mais cela n’a pas empêché Elhadj Cellou Doukkaré Diallo à maintenir sa candidature.

Finalement, l’UFDG s’est retrouvée avec deux candidats au poste de maire à l’élection de l’exécutif du conseil communal. Après le vote, les deux candidats sont arrivés à égalité avec 10 voix chacun et 3 bulletins nuls. Il fallait donc procéder à un second tour pour les départager. C’est là qu’Elhadj Cellou Doukkaré Diallo a réussi à s’imposer devant son adversaire venu de Conakry. Il obtient 12 voix contre 10 pour Elhadj Hady.

Selon nos informations, ce sont les 4 conseillers du RPG Arc-en-ciel et celui de l’UPR qui ont fait basculer l’élection en faveur d’Elhadj Cellou. Ce dernier qui avait une partie des élus de l’UFDG, a pu rallier les conseillers de la mouvance présidentielle derrière sa candidature en leur promettant notamment le poste de premier vice maire. Ainsi, Elhadj Cellou Doukkaré Diallo a été élu maire de Fafaya et ses partisans ont voté pour le candidat du RPG Arc-en-ciel qui a remporté le poste de 1er vice maire.

Mais, les résultats de cette élection ont été accueillis comme un coup de tonnerre par les partisans du candidat malheureux, Elhadj Hady Diallo. Plusieurs citoyens de la commune rurale sont sortis manifester dans la rue pour dénoncer un complot contre leur candidat. Pour eux, il est inacceptable qu’un analphabète dirige la mairie de Fafaya. Ces derniers refusent de reconnaître Elhadj Cellou Doukkaré comme étant le maire de Fafaya et promettent de se battre pour faire annuler son élection. Il faut toutefois dire qu’ils ont très peu de marge de manœuvre pour y arriver.

De Koubia, Mamadou Alpha Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628 54 69 33

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin